Agrandir un patron

Avez-vous déjà travaillé avec des patrons de couture qui ne sont pas à taille réelle et qui nécessitent d’être agrandis? Vous pouvez alors vous battre avec la photocopieuse, abandonner l’affaire, ou bien utiliser une méthode basée sur les homothéties.

Ainsi, vous pourrez agrandir un patron sans agrandir les lignes de coupe ou de couture, ce qui rend cette méthode plus fiable. En outre, plus de problème de papier pas assez grand ! En effet, vous pourrez facilement ajouter un morceau de papier si le patron dépasse de votre feuille !

Comment agrandir un patron avec la méthode des homothéties

La première étape consiste à déterminer le coefficient multiplicateur par lequel vous multiplierez les dimensions du patron original : si l’échelle du patron est indiquée, le multiplicateur est égal à l’inverse de l’échelle. Par exemple, si l’échelle est 1/4, le multiplicateur est égal à 4.
Si l’échelle n’est pas indiqué ou si vous souhaitez agrandir le patron différemment, considérez la hauteur du corsage (par exemple) et le multiplicateur est égal à hauteur réelle / hauteur sur le patron. Faites plusieurs calculs et prenez la moyenne pour obtenir un multiplicateur cohérent.

On a donc :

multiplicateur x longueur sur le patron original = longueur sur le patron final

Posez ensuite le patron original sur une grande feuille de papier, suffisamment grande pour que vous puissiez y dessiner le patron final.

Déterminez un point de référence: ce point est soit à l’intersection d’une ligne horizontale avec un centre devant ou dos ou avec un droit fil. Ainsi si une pièce n’a pas de centre (comme c’est le cas pour une manche), prenez un point sur la ligne horizontale du bas.

Mesurez la distance entre le point de référence et un point du patron et multipliez cette distance par le coefficient multiplicateur. Continuez la ligne entre le point de référence et le point du patron et reportez un nouveau point à la distance calculée. Ce nouveau point appartient au patron final.
Continuez en suivant le patron, de sorte à le couvrir entièrement. Utilisez des points repères: tous les coins, divisez les segments en deux ou trois, prenez plusieurs points dans les courbes, n’oubliez pas les pinces…

Avez-vous déjà utilisé cette méthode? Partagez vos astuces dans les commentaires !

Plus d’astuces pour agrandir un vêtement :

Commentaires

  1. je pic et alors ! says: a écrit le

    celà fait longtemps que je voudrais essayer cette méthode mais quand il faut calculer un coefficient ou trouver le point de référence,je panique,mon idéal serai d’assister à une séance dans un atelier afin de voir les petites mains expertes en pleine action mais ce n’est qu’un rêve…

  2. Béapastriste says: a écrit le

    Un tout grand merci pour cette technique que je ne connaissais pas mais qui me viendra bien à point car jusqu’ici je devais me dépatouiller comme je le pouvais.
    Suis demandeur de ce genre de technique car je n’ai pas de bases sérieuses. Je ne sais que jouer aux Légo :)))

  3. JACQUARD -BONAVAL Monique says: a écrit le

    Grand merci; ceci arrive à point.

  4. bjam says: a écrit le

    Bonjour,
    Merci pour l’astuce.
    Petite question, y a-t-il une « règle » (un coeff multiplicateur type) quand on veut passer d’une taille à une autre, par exemple, du 38 au 40, ou du 38 au 42 ?
    Cette info serait super utile (enfin, au moins pour moi…)

    1. perrineco says: a écrit le

      non malheureusement, mais je vais essayer de faire une fiche technique sur le sujet !

  5. mimilulu58 says: a écrit le

    Ahhh les homothéties … souvenirs, souvenirs…
    Voilà une application directe des maths apprises il y a bien longtemps maintenant!
    Et si on m’avait dit à l’époque que je m’en servirai (car je vais m’en servir) un jour pour de la couture, j’aurai sûrement trouvé ça marrant !
    Merci en tout cas pour cette bonne idée.

    1. perrineco says: a écrit le

      Finalement, tout sert!

  6. laety says: a écrit le

    alors pour forte en maths mais jai rien compris !

  7. laety says: a écrit le

    Si l’échelle n’est pas indiqué ou si vous souhaitez agrandir le patron différemment, considérez la hauteur du corsage (par exemple) et le multiplicateur est égal à hauteur réelle / hauteur sur le patron. Faites plusieurs calculs et prenez la moyenne pour obtenir un multiplicateur cohérent.

    en fait c’est ici que je coince !

  8. yv says: a écrit le

    je n’ai rien compris à l’explication…..je dirais comme Laety ….c’est carrément de l’hébreu pour moi . Dommage .

    1. perrineco says: a écrit le

      laety, si vous faites plusieurs calculs, vous verrez que vous n’obtenez pas toujours la même valeur, mais des valeurs proches…

  9. soisou says: a écrit le

    bonjour tout le monde
    j’ai déjà utilisé cette méthode
    because … grosse prise de poids due à la cortisone
    bref pour ne pas entrer dans les détails, j’ai des patrons taille 44
    et maintenant après 15 ans de traitement je fais du 56 !
    pour utiliser les patrons que j’ai, je prends mes mesures
    mettons, le tour de poitrine (actuellement 135)
    sur le patron je mesure sur les pièces et j’ai 101
    je divise 135 par 101 et j’ai 1,33 (vive les calculatrices !)
    toutes les mesures prises selon le schéma indiqué seront à multiplier par ce rapport : 1,33
    bien sur, c’est long
    bien sur, c’est barbant
    bien sur, ce rapport n’est pas définitif il faut vérifier chaque fois qu’on change de modèle. même en utilisant les mêmes marques, le même magazine etc ..(après tout c’est pas ce qui est le plus difficile !)
    mais ça marche ! et c’est ça qui compte !
    je vous le recommande, c’est utilisable sur n’importe quel patron du commerce ou des magazines.
    à vous de jouer maintenant

    1. Perrine says: a écrit le

      merci pour tes précieuses explications !

    2. Stephlynette says: a écrit le

      Bonjour à toutes,

      Merci pour cette précieuse technique.
      Que du bonheur de savoir que je vais pouvoir coudre une tunique des coutures japonaise.
      Merci beaucoup.

      1. Fanny JACQUES says: a écrit le

        oui, mais le 135 est le tour de poitrine, mesures prises sur le corps, alors que le 101 correspond aux mesures sur les pièces donc aisance comprise….quelque chose m’échappe

        1. perrine says: a écrit le

          Effectivement! mais on peut aussi enlever l’aisance puis la remettre pour un travail plus précis !

        2. Marie-France says: a écrit le

          Bonjour, je pensais pareil que vous.Mais en fait celà doit revenir au même puisque la valeur d’aisance est rajoutée partout

          1. perrine says: a écrit le

            Elle sera également multipliée par le coefficient ! 🙂

  10. Béa de Belgique says: a écrit le

    Merci Soisou pour tes explications très claires et bien utiles parfois.
    Je sens que les grandes tailles vont pouvoir se nipper en modèles petites tailles ou inversement.

  11. soisou says: a écrit le

    oui oui je vous le garantis ça marche
    j’ai même utilisé les patrons japonais, et elles font pas du 56, je vous le jure.
    ça a marché aussi !
    imaginez comme je suis contente, moi qui ne trouvais plus rien à ma taille ou alors à prix d’or !
    maintenant je dois préciser que je n’ai pas pris des modèles super élaborés, avec une multitude de petites pièces, de pinces et de petits détails. là j’avoue, je n’ai pas encore essayé, mais ça va venir je pense.
    mais sur une coupe classique simple, pas le moindre problème.
    pour une trouvaille, c’est une trouvaille !

    1. florence says: a écrit le

      bonjour, merci pour tes explications moi non plus je ne fais pas une petite taille et beaucoup de patrons que j’aime s’arretent au 44 voir 46 et ca me gonfle un peu, surtout que la forme est très simple mais je suis une experte pour le faire moi meme pourtant j’aimerais. merci, merci

  12. gianna says: a écrit le

    MERCI MERCI,
    POUR CES INFORMATIONS, JE SUIS DéBUTANTE MAIS JE VAIS ME METTRE A LA COUTURE, BONNE SOIRéE GIANNA

  13. vanessa says: a écrit le

    Merci pour ces explications. ton schéma et le complément d’info de soisou m’ont permis de enfin pouvoir me faire un vêtement tiré d’un bouquin de couture japonais. depuis le temps que j’en avais envie.
    Merci encore.

  14. Dodo says: a écrit le

    Merci soisou pour les infos…c’est super clair.
    Peux tu me dire quels sont les modèle japonais que tu as trouvé, car j’adore !!

  15. soisou says: a écrit le

    Bonjour

    Ca fait deux fois que j’essaie de passer un commentaire qui n’apparait pas.

    J’ai dû faire une erreur, mais je ne sais pas où ….

    1. perrineco says: a écrit le

      cela arrive sans que je ne l’explique 🙁

  16. lynda says: a écrit le

    merci beaucoup, je cherchais un moyen d agrandir un patron historique. c est la methode de projection radiale la plus claire que j ai trouvé.hourra et merci merci merci!

  17. chantal says: a écrit le

    Mais c’est magique petit citron,
    J’ai trouvé un super bouquin de modèles avec un CD pour imprimer les patrons à taille réelle mais il faut une trentaine de feuilles A4 pour un patron!!!!
    J’ai aussi le pourcentage pour agrandir mais il manquait l’astuce. Jusqu’à maintenant je quadrillais des feuilles de patron vierge…
    Merci beaucoup

  18. janine charvet says: a écrit le

    Chantal : c’est quoi le titre de ton super bouquin de modèles de couture avec un CD pour imprimer les patrons à taille réelle ?
    Merci de ta réponse !

  19. Anne-Laure says: a écrit le

    Bonjour, savez vous si pour agrandir à 200% je dois multiplier par 2 svp? Car ça me parait immense 🙂
    Merci

    1. perrine says: a écrit le

      A priori oui! quel patron souhaitez vous agrandir?

  20. Christa says: a écrit le

    MERCIIIIII !!!!! Il faudrait vraiment que je relise les articles de A – Z puisque cet article de 2011 a été remonté 🙂 .
    Je me retrouve coincée avec un livre de patrons japonais – tailles jusqu’au 48… paraît-il. Sauf que les patrons sont faits pour des Japonaises toutes menues et que notre 48 correspond à une taille de géante au pays du soleil levant ce que l’éditeur a omis de signaler. Comme pour tous leurs livres traduits du japonais….
    Je vais pouvoir enfin me lancer, génial! Encore MILLE MERCIS Perrine. Je vous souhaite une très belle journée.

  21. Minie says: a écrit le

    Bonjour,
    est-ce que cette technique concerne uniquement les patrons à agrandir tels qu’on les a parfois dans certains livres, (agrandir à 200%, ou à 300%, etc… par exemple les modèles bébé de Sylvie Loussier), ou est-ce que ça peut aussi servir si je veux agrandir le patron d’un chemisier que j’aime beaucoup (acheté il y a qq années) mais qui est devenu un peu trop petit ? Je veux dire que j’ai relevé moi-même le patron de ce chemisier, mais je ne sais pas comment l’agrandir, genre une taille au-dessus.
    Et agrandir en décalant d’1 cm par le milieu devant et dos, comme vous l’expliquer sur une autre page, ça va élargir l’encolure…

    1. perrine says: a écrit le

      Normalement, cette méthode sert à agrandir un patron qui n’est pas en taille réelle. Pour passer d’une taille à une autre, on évite cette méthode !

  22. Malle aline says: a écrit le

    Bonjour
    C’est la méthode employé pour les patrons de la coupe d’or mais avec des calculs déjà fait en partant de notre tour de poitrine aux dessus de la ligne de taille et du tour des hanches aux plus fort pour le dessous de la ligne de taille oui où non ?

    1. perrine says: a écrit le

      Je ne connais pas bien la coupe d’or!

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.