Comment gérer les grosses erreurs de couture

On voit sur les blogs de couture des merveilleuses photos d’ouvrages tous plus beaux les uns que les autres. Aussi vous semble-t-il peut-être être le ou la seul.e à rater certains projets de couture. Mais c’est faux! Nous faisons tous et toutes une erreur de couture ! Certaines de ces erreurs sont si grosses que cela parait irrattrapable.

Cela m’est arrivé récemment mais j’ai décidé de ne pas me laisser abattre. Voici donc comment tirer au mieux parti d’un ratage en couture !

Une erreur, cela arrive vite! De l’inattention, un tissu pas adapté… En fait, chaque fois que l’on coud, on expérimente. Car il y a toujours un élément nouveau ! Et si l’expérience « foire », que faire?

Pour commencer, personnellement, je sors de la pièce ! Je laisse mon ouvrage de couture en plan histoire de ne pas insister et faire d’autres erreurs qui seraient plus fatales.
Et quand je reviens sur mon projet, apaisée, j’ai un esprit plus clair pour analyser les dégâts plus sereinement. Et là, je vois 3 options :

1. Réparer son erreur de couture

C’est sûrement l’option la plus évidente. Et pas forcément la plus marrante. En effet, qui aime tout découdre avec son découd-vit’ pour tout refaire??? Pas moi! Mais la satisfaction de l’ouvrage achevé est quand même motivante. Et quand cela m’arrive, je rallonge systématiquement la longueur du point de la machine!
En tout cas, parfois il est plus facile de tout défaire et bien refaire que de continuer en espérant que le problème se résolve.

2. Laisser tel que

Avec un peu de chance, vous verrez que l’erreur en question n’est pas si dramatique que ce que vous pensiez au premier abord. Par exemple, sur une jupe, si la fermeture Eclair n’est pas très bien fixée, ce n’est pas très grave. Car après tout, la fermeture d’une jupe est souvent cachée par un pull ou une chemise. Acceptez l’erreur et dites vous que la prochaine fois, vous poserez mieux votre zip !
De même si une surpiqûre sur un sac n’est pas très droite, dites vous que peu de gens iront la regarder et la scruter (car défaire une surpiqûre peut laisser des trous). Dites vous que vous obtiendrez plus de compliments pour votre sac que de critiques sur la surpiqûre!

3. Jeter son ouvrage de couture

Parfois, l’erreur est si grosse que vous ne pouvez pas la laisser et que nous ne voyez pas comment la réparer. Cela peut être un coup de ciseaux malencontreux. Ou alors une pièce coupée à l’envers mais vous n’avez pas assez de tissu pour recommencer. Alors bien sûr, vous pourriez prendre un autre tissu pour faire du color block, mais si ce n’est pas votre truc, vous n’aurez pas vraiment d’autre choix que de mettre cet ouvrage dans vos chutes de tissu et de l’oublier ! Et dites vous que cela vous servira de leçon!

Jeter un ouvrage de couture peut être douloureux surtout si vous aviez investi de l’argent dans un joli tissu. Dans ce cas, essayez de recycler le tissu. Ainsi une robe ratée peut devenir la doublure d’un joli sac.

Quoique vous décidiez – réparer, laisser l’erreur ou jeter – votre erreur n’est pas vraiment une erreur si vous en retirez une leçon. Car on ne coud pas forcément pour atteindre la perfection mais avant tout pour se faire plaisir ! Et il faut se tromper pour apprendre :)

Et vous, avez-vous des astuces pour réparer vos erreurs de couture?

A decouvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.