De l’art du colour blocking

mondrian-dress
crédit photo The Metropolitan Museum of Art, New York

Le colour blocking consiste à associer des formes géométriques et des blocs de couleur. Dans la mode, un exemple célèbre de ce procédé est la robe Mondrian de Yves Saint Laurent. Il est tout à fait possible de s’en inspirer pour créer des objets, que ce soit des vêtements ou des accessoires comme des sacs, visuellement équilibrés, graphiques, modulaires et structurés.

L’idée de cette technique stylistique est donc de coudre ensemble des pièces de tissu de deux couleurs différentes (ou plus) et ceci, de manière à reconstituer l’objet à coudre. Il s’agit d’une sorte de puzzle géométrique. Cette technique est apparue dans les années 60, en pleine culture pop, à Londres. Les couleurs pastel et sourdes des années 50 ont fait place à des couleurs éclatantes, vives qui sont à la mode cette année.
Sans nul doute, avec cette technique, vous obtiendrez un vêtement ou un accessoire original, qui attirera l’attention: les couleurs utilisables sont infinies, ou bien il suffit de regarder les vitrines pour déterminer celles qui sont à la mode.

Comment utiliser le colour blocking en couture?
colour_blocking_01colour_blocking_02colour_blocking_03Vous devrez d’abord définir l’objet à réaliser (une robe, une jupe, un sac…) et tracer le patron sur une feuille de papier. Vous pourrez alors définir les blocs de couleur et les tracer sur le patron puis couper toutes les pièces du patron. Pour cela, faites des croquis et sortez vos crayons de couleur pour essayer de visualiser le résultat et ne pas partir à l’aveuglette.
En coupant ensuite les différents morceaux dans les tissus, n’oubliez pas de rajouter une valeur de couture qui vous permettra de reconstituer les pièces du patron original.
Quand les différents morceaux de tissus sont assemblés, la pièce doit avoir la même forme et la même taille que le patron original (hors marge de couture si celle-ci n’est pas inclue dans le patron)

Ma dernière vidéo

Retrouvez toutes les vidéos de Petit Citron sur la chaine Youtube

Quelques conseils
Il vaut mieux tester cette technique sur des patrons simples pour ne pas multiplier les coutures et rendre la chose trop complexe. De plus, si les coutures sont trop approximatives, pas assez précises, le résultat final s’en trouvera affecté.
D’autre part, l’ordre des coutures est primordial. Il faut donc en amont réfléchir à l’ordre dans lequel vous piquerez les morceaux pour reconstituer les pièces ( qui est le même ordre que pour les patchworks).

L’idée est de d’assembler des blocs de tissus de couleur et de taille différentes: vous pourrez tracer sur le patron des carrés et des rectangles ou bien utiliser les lignes du patron pour définir les frontières entre chaque couleur.

Enfin, quelques règles sont à respecter :
– pas plus de 3 couleurs différentes (en plus du blanc et du noir)
– choisir des couleurs de la même famille (par exemple les couleurs primaires, ou alors des roses et des rouges, des bleus et des verts…)
– faire simple

Si vous cherchez des idées, je vous recommande le site Colour Lovers, pour les fans des palettes et des couleurs.

Quelques exemples:
colourblock-dress1colourblock-top2colourblock-clutch3
robe PHILOSOPHY DI ALBERTA FERRETTI * pull Marc by Marc Jacobs * pochette Adriana Castro (crédit photos style.com)

A decouvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.