Savez-vous entretenir vos vêtements de soie?


crédit photos De Gilles

Article de Catherine, des Tissus De Gilles (invitée par Petit Citron!)

Le bon entretien des tissus, et par conséquent de vos vêtements, est le garant de leur longévité. Si vous lavez en machine une veste qui doit expressément être nettoyée à sec, si vos pulls rétrécissent, si vos jupes se détendent, si vos chemises déteignent, si vos nappes blanches jaunissent, c’est que le code d’entretien n’a pas été respecté.

Comment entretenir les articles en soie

Vous venez de faire l’acquisition d’un article en soie et vous souhaitez en profiter un maximum. L’entretien fait partie de la cure de jouvence que vous pourrez lui offrir. Vous avez consenti à payer le prix et à assumer un entretien qui réclame du temps et du savoir faire ; alors, il faut que ces efforts soient récompensés.
Les guides d’entretien que l’on trouve sur les étiquettes sont trop généralistes. Ils ne répondent pas toujours à vos attentes, les conseillers de ventes ne connaissent, hélas, pas toujours les caractéristiques des marchandises qu’ils vendent. Voici quelques conseils destinés à préserver votre garde robe en gagnant du temps, dépensant moins d’argent et en évitant les pièges.

La soie est certainement la fibre naturelle la plus parfaite, mais la perfection a ses limites.
La manière dont il faut prendre soin de ces étoffes est fonction de leur aspect et parfois il est bon de connaître le mode d’emploi avant d’agir.
Qu’ils se nomment bourrette, gazar, crêpe, satin duchesse, twill, taffetas, mousseline ou encore shantung, ces tissus, bien qu’ils se présentent sous des aspects différents (mats, brillants, raides ou souples), sont tous fabriqués à partir d’une même fibre : la soie.

En consommatrices averties, voici ce que vous devez savoir avant d’acheter.
Si vous craquez pour un pantalon en satin duchesse blanc, sachez que c’est le pressing qui en prendra soin, et par conséquent le prix du nettoyage doit être pris en compte dans le budget entretien.
Un vêtement portant une étiquette 100% soie peut contenir jusqu’à 10% d’une autre fibre (polyester, polyamide, élasthanne). Seule la mention pure soie vous assure qu’il n’y a pas de mélange.
Un article en soie demande plus de soins et d’attentions qu’un article en fibre chimique. C’est une question de temps plus que d’argent.

Produits nécessaires à l’entretien de la soie

Je conseille de conserver dans une boîte les produits dont vous aurez besoin pour laver et détacher les grandes familles de fibres textiles.
Pour la soie, il faut avoir à portée de main :
– lessive douce,
– savon en paillettes
– alcool à 90°
– eau oxygénée et ou une bouteille d’eau gazeuse
vinaigre blanc d’alcool
terre de sommières ou talc
– morceaux de tissu en coton clair (vieux torchons, drap ou chemise dont vous n’avez plus l’utilité vous serviront de chiffons pour le détachage)
– un couteau à bout arrondi qui vous servira à retirer le surplus du produit qui a provoqué la tâche

Pressing, lavage en machine ou lavage à la main?

A l’exception de certains tissus en soie comme les brochés, les satins duchesse, les taffetas lourds, les velours, qui doivent être systématiquement nettoyés à sec, la soie supporte le lavage à la main ou à la machine. Cependant, lorsque le tissu devient un vêtement construit et complexe, ce n’est pas la fibre qui est en cause mais les finitions la doublure, l’entoilage, les broderies, etc… Le pressing est encore préconisé.
Les robes du soir et les vêtements taillés dans des satins épais doivent également être confiés à un teinturier.
En ce qui concerne des articles en taffetas de soie : robes, manteaux ou, en décoration, doubles rideaux, préférez le pressing. Même s’ils peuvent être lavés, le repassage des taffetas est très délicat, surtout si le volume est important.
Il y a d’autres exceptions qui doivent également au moins une première fois subir un nettoyage à sec. On voyage de plus en plus et on est souvent tenté de rapporter des vêtements ou des tissus ethniques. En général, ce sont des achats spontanés, des achats coup de cœur. Généralement, ce sont tous les articles fabriqués, imprimés ou teints artisanalement. Plus rares, mais on en trouve encore, les tissus en soie imprimés au cadre sinon à quoi bon les rapporter de si loin. Un nettoyage à sec suffira dans la plupart des cas à fixer la couleur. Alors, ne vous privez pas de souvenirs textiles au contraire, maintenant vous savez comment les maintenir en bonne forme.

Ce qu’il faut faire?
-choisir un bon teinturier lorsqu’il s’agit d’articles fragiles et de valeur. Tester le travail avec un vêtement de moindre prix.
-retirer les boutons précieux ou fragiles des vestes ou des manteaux en sachant qu’ensuite il faudra les recoudre. Il est parfois plus simple de protéger les boutons en les enveloppant dans un morceau de tissu blanc, maintenu avec un fil bien serré autour du pied. En règle générale, les teinturiers ne sont pas responsables en cas d’accident si le client est prévenu des risques. Si, malgré ces précautions, vos boutons sont endommagés, alors il vous reste une solution : venir en acheter d’autres chez De Gilles Tissus.
-signaler au teinturier une tâche, des auréoles de transpiration, ou un endroit particulièrement sale
-retirer la housse en plastique dans laquelle le teinturier vous à remis votre vêtement lorsque vous arrivez chez vous
-aérer quelques instants votre vêtement à l’air libre, soit dehors, soit à proximité d’une fenêtre ouverte avant de le ranger dans un endroit fermé (armoire, tiroir) afin d’éliminer les restes de solvant utilisés lors du nettoyage.
-fabriquer une housse en coton sur le modèle de la housse en plastique et la prendre pour emporter et rapporter les articles que vous apportez au pressing.

Ce qu’il ne faut pas faire
-abuser du pressing parce que les produits chimiques utilisés vont, à l’usage, nuire aux qualités intrinsèques de la soie : atténuer leur lustre, affadir les couleurs, raidir l’étoffe

Lavage machine

Le fil de soie est très solide, mais à l’état humide il se fragilise ; c’est pourquoi il convient de les traiter avec précaution lors du lavage.
A condition que votre machine à laver possède un programme spécial tissu délicat, il n’y a pas de contre indication en ce qui concerne un grand nombre d’articles en soie.

Ce qu’il faut faire?
-sélectionner les articles à mettre dans la machine : les sous vêtements, les pièces simples comme des pantalons, des chemisiers, des jupes unies, en crêpe, en satin léger, en bourrette, en jersey.
-s’assurer que les articles imprimés ou de couleurs sont grand teint. Si l’étiquette ne le précise pas, faîtes un essai. Prenez un bout de tissu en coton clair et humidifiez le. Ensuite, frottez une partie imprimée (sur l’envers du vêtement, sur l’ourlet par exemple) avec ce coton. Si la couleur déteint sur votre tampon, cela signifie que les couleurs ne sont pas solides. Cela implique un premier nettoyage à sec pour fixer les couleurs. Ensuite, vous pourrez laver votre chemisier mais en prenant toujours quelques précautions.
-utiliser une lessive douce adaptée à la soie
-sortir le linge de la machine dès que le programme est terminé

Ce qu’il ne faut pas faire
-utiliser une lessive comportant des agents blanchissants si vous avez des vêtements noirs et que vous ne voulez pas les retrouver gris.
-laisser le linge humide dans la machine fermée : des moisissures pourraient apparaître, des articles blancs pourraient jaunir.
-faire une machine avec des articles en soie claire et en soie sombre.
-mélanger la soie avec de la laine dans la même machine.

Lavage à la main

Vos vêtements en soie, sauf contre-indication, se porteront mieux et leur durée de vie sera améliorée si vous les lavez à la main. C’est une évidence qui vous prendra un peu de temps mais vous en serez récompensée largement.
Nombreux et divers sont les vêtements en soie que vous pouvez ou devez laver à la main. Les foulards imprimés, les petites pièces comme chemisier, t-shirt, pantalons. Ceux qui sont en maille très fines, les bas, les chaussettes, les sous-vêtements, parce qu’ils réclament un entretien quotidien et qu’ il est difficile de remplir le tambour de la machine à laver avec des slips des soutiens gorges, des t-shirt, à moins d’être une famille très nombreuse. Ne vous privez pas de cette expérience : laver des articles en soie à la main, c’est vraiment un moment agréable, tant la fibre est douce, légère, ondulante, gourmande. C’est un instant exquis que vous partagerez avec votre vêtement. Essayez.
C’est curieux mais il y a une grande similitude entre prendre soin de ses cheveux et soin de la soie. Se laver la tête peut être agréable, on masse le cuir chevelu, on se détend.
Les principes sont identiques, bien mouiller les cheveux ou la soie, utiliser des produits doux, manipuler avec délicatesse la chevelure et la soie, éviter les chocs thermiques en lavant les cheveux à l’eau très chaude puis en les rinçant à l’eau très froide.
Dans le dernier rinçage on peut verser sur la chevelure un demi verre de vinaigre d’alcool blanc pour donner du brillant aux cheveux. Ensuite on procède au séchage.
Pour absorber l’excès d’eau, on utilise une serviette éponge en la pressant sur les cheveux, en évitant de frotter énergiquement puis autant que possible ne pas utiliser le séchoir mais s’ébrouer à l’air.
Pourquoi tant de ressemblance ? Parce que les cheveux, la soie et la laine ont en commun une matière qui est la kératine et cela donne les mêmes effets et les mêmes réactions. Vérifiez vous-mêmes en brûlant un cheveu, un fil de laine et un fil de soie : un même résidu noir et friable et une même ôdeur. C’est un test à effectuer pour différencier la soie de la viscose.

Ce qu’il faut faire?
La cérémonie du bain
-Remplir le lavabo d’eau suffisamment chaude mais pas brûlante pour que les paillettes de savon puissent se dissoudre. Plongez le vêtement dans ce bain. Sachez que la soie peut absorber plus d’un tiers de son poids en eau sans pour autant sembler mouiller. C’est pourquoi il faut laisser tremper quelques minutes avant de commencer le lavage afin que le tissu s’imbibe bien. Ensuite, agitez le tissu doucement dans l’eau avec les mains .
-insister en frottant délicatement sur les endroits particulièrement sales (cols, bas de manche).
La soie supporte mal les chocs thermiques comme la laine et nos cheveux, c’est pourquoi le premier bain est juste tiède et le second pour le rinçage sera froid mais pas glacé
-Essorer légèrement l’article. Vider le lavabo de l’eau savonneuse puis remplissez à nouveau avec de l’eau froide et replonger la soie dans cette eau claire.
-ne pas laisser tremper trop longtemps le tissu.
La soie se salie peu, mais si vous transpirez beaucoup et que votre vêtement est de couleur sombre, des auréoles dues à la transpiration peuvent apparaître ; il suffit de verser quelques gouttes de vinaigre blanc dans l’eau de rinçage et elles disparaîtront. Par contre, je vous suggère de procéder à des lavages fréquents.
-Le rinçage se fait en plusieurs étapes, jusqu’à ce que l’eau ne contienne plus de traces de savon. Le vinaigre aide aussi à neutraliser les résidus de lessive.
-Il faut recommencer l’opération jusqu’à l’élimination de l’ôdeur du vinaigre.

Ce qu’il ne faut pas faire
-Laver un article imprimé sans avoir vérifié la solidité des couleurs
-plonger dans un même bain plusieurs articles diversement colorés
-tordre le vêtement pour l’essorer
-laisser tremper trop longtemps une soie imprimée

Lorsque vous lavez à la main un foulard ou un chemisier en soie imprimée assurez-vous que les couleurs sont fixées. Frottez sur l’envers du tissu avec un bout de coton blanc humide, si le coton reste blanc, la couleur est solide donc pas de risque au lavage. Dans le cas contraire, si le bout de tissu blanc est coloré, faites un premier nettoyage à sec qui fixe la couleur, ensuite vous pourrez le lavez.
Les étapes se suivent mais ne se ressemblent pas.

Après le lavage, il reste le séchage

Ce qu’il faut faire?
-prévoir une serviette éponge de taille adaptée à l’article qui doit sécher. Une fois le vêtement légèrement essoré, étalez-le sur une serviette éponge et roulez l’ensemble comme on le fait pour un roulé au chocolat. Le tissu va sécher lentement, le surplus d’humidité va être absorbé par la serviette.
-vous pouvez maintenant suspendre l’article sur un cintre à l’air libre, loin d’une source de chaleur, éloigné également des rayons directs du soleil.
-pour un article en maille laissez sécher à plat sur une serviette sèche.

Ce qu’il ne faut pas faire
-mettre la soie au sèche-linge pour accélérer le séchage, cela accélérere également son usure. Il suffit d’essayer une fois, et de regarder ensuite le filtre : toutes les poussières qui s’y trouvent emprisonnées sont des résidus de la soie qui a séché violemment. Après plusieurs passages dans ce tambour, ne vous étonnez pas de trouver votre vêtement fragilisé.
-suspendre un foulard en soie imprimé pour le faire sécher (toujours à plat sur une serviette blanche ou claire).
-faire sécher la soie en plein soleil ou près d’une source de chaleur (cheminée, radiateur)
-ranger votre vêtement encore humide dans un endroit fermé.
-éviter de placer un article en soie dans une boîte de rangement en plastique ou dans un sac en plastique.
-suspendre un article en maille ou en tissage lâche. Il rallongerait irrémédiablement.

Le repassage

Le repassage est un passage obligé en ce qui concerne la soie.

Ce qu’il faut faire?
– repasser la soie encore humide, sur l’envers, sans vapeur
– ne pas appuyer votre fer sur les coutures .
– la soie supporte la chaleur mais elle déteste les excès d’un fer trop chaud. Elle se détériore à des températures dépassant 160°. Une soie brûlée (fer à repasser ou soleil) se déchire comme une feuille de papier.
Réglez le fer sur soie et vous serez à l’abri des problèmes.
Sachez également que la soie est sensible à la lumière.
– Evitez si possible le soleil direct sur la soie. Si vos fenêtres sont plein sud, optez pour une matière différente pour vos doubles rideaux. Quelle que soit l’orientation de votre habitation, prévoyez de doubler vos rideaux avec un coton, de manière à les protéger des rayons du soleil mais aussi de ceux de la lune, destructeurs tout autant

Ce qu’il ne faut pas faire
– repasser le vêtement encore humide avec de la vapeur
– faire sécher la soie près d’une source de chaleur ou directement au soleil

Le rangement

Ce qu’il faut faire?
ranger les vêtements en soie à l’abri de la lumière (ne pas acheter de vêtements en soie dans une boutique où il seraient exposés en plein soleil. Acheter en solde un article en soie qui est resté longtemps en exposition dans une vitrine en plein soleil peut s’avérer être un mauvais achat.)

Ce qu’il ne faut pas faire
– ranger des vêtements encore humides dans un endroit clos
– ranger des vêtements en soie sale
– ranger des vêtements en soie dans des sacs plastiques hermétiquement fermés

Dernier point mais non des moindres, le détachage

Vous avez à portée de main votre boîte à soie qui contient juste ce qu’il faut pour vous sortir de toutes les situations ou presque.
De la terre de sommières (poudre d’argile détachante) ou le talc pour ôter les tâches de graisse.
De l’alcool à 90° pour faire disparaître les tâches de stylo, d’encre , les traces de maquillage
De l’eau oxygénée pour les tâches de sang à défaut de l’eau gazeuse peut avoir de l’effet.
Je vous conseille le trichloréthylène pour détacher les cravates en soie de monsieur.

Ce qu’il faut faire?
-agir rapidement, ne pas laisser la tâche sécher ou s’étaler
-ôter le plus possible du produit incriminé
-tamponner la tâche avec un chiffon propre imbibé du produit adéquat.
-se parfumer une fois habillée. Des produits contenus dans certains parfums peuvent tâcher la soie.

Ce qu’il ne faut pas faire
– utiliser de l’eau de javel sur la soie comme détachant ou agent blanchissant
– frotter l’endroit à détacher

Vous voilà maintenant en possession d’un guide d’entretien de la soie qui me semble complet. Vous avez le marché en main, vous l’acceptez avec les contraintes ou bien vous vous désengagez ;)

Catherine est une historienne passionnée par l’incroyable richesse de l’univers textile. Elle parcourt le monde à la recherche d’artisans (tisseurs, brodeurs, teinturiers) et propose dans sa boutique parisienne De Gilles Tissus le fruit de ses découvertes : les ikats d’Ouzbekistan, les shibori du Japon, les feutres du Pérou… Catherine tient également un blog dans lequel elle présente ses trouvailles

 

Commentaires

  1. nassar a écrit le 1 janvier 2017

    comment remédier une jupe grenat en soie avec des tâches blanches au lavage je vous remercie de avance en attendant votre réponse

    1. Perrine a écrit le 1 janvier 2017

      Savez-vous d’où viennent ces tâches?

  2. Sandrine a écrit le 18 octobre 2015

    Merci pour toutes ces informations. J’ai aussi trouvé la lessive de luxe pour soie Tenestar. C’est une lessive professionnelle spécifiquement étudiée pour la soie. Au moins on risque pas de se tromper. On peut l’utiliser pour des lavages à la main ou en machine à 30°C.

  3. no a écrit le 12 avril 2015

    Hello!

  4. CINQ FRAIS a écrit le 3 août 2013

    merci pour ces reseignements qui m’ont etés tres precieux

    1. perrineco a écrit le 4 août 2013

      avec grand plaisir !

  5. je pic et alors ! a écrit le 14 octobre 2011

    Bonjour,

    merci pour toutes ces explications sur l’entretien de nos vêtements en soie,j’ai justement acheté 1 robe sur le marché avec soie et autres matières que je voudrais customiser en raison d’un décolleté plongeant.
    Sinon j’utilise la Terre de Sommières et également le Percabonnate de soude,agent blanchissant naturel,désinfectant et désodorisant aussi appellé eau oxygénée solide,je les achète sur le site :La Ferme des Peupliers

  6. Marine a écrit le 1 septembre 2011

    Bonjour,

    Je suis journaliste pour l’émission 100 % mag sur M6. Je prépare actuellement un reportage sur les étiquettes de vêtements (les logos pour savoir comment laver son vêtement). Je suis à la recherche d’une personne qui ne sait pas à quoi corresponde ces symboles et qui n’y prête pas attention au moment du lavage, du repassage… et qui aimerait qu’on lui explique. Mais je recherche aussi une autre personne qui a déjà eu l’occasion de rapporter un vêtement en boutique car il s’est déformé ou à bouloché malgré le bon suivi des symboles inscrit sur l’étiquette.

    Si vous-même ou une autre personne que vous connaissez se reconnait et souhaite intervenir dans le reportage, vous pouvez me contacter par mail reportage83@yahoo.fr
    Cordialement,
    Marine.

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire