Téléchargez notre nouveau poster "pieds presseurs" gratuitement jusqu'à dimanche 19 mai!

Abonnez-vous à notre newsletter pour être informé des dernières nouveautés et de nos promotions !

Mesurer le patron à plat pour apporter des ajustements

Mesurer le patron à plat pour apporter des ajustements

La mesure à plat permet de coudre un vêtement mieux ajusté plus rapidement . Vous pouvez apporter de nombreuses améliorations à un vêtement que vous cousez en mesurant à plat le patron, en amont, sans avoir à reprendre par la suite.

Certes, mesurer le patron à plat prend un peu de temps au départ. Mais vous verrez, vous gagnerez du temps par la suite, en apportant quelques ajustements préliminaires plutôt que de coudre plusieurs toiles avant de passer au vrai tissu.

Qu’est-ce que la mesure à plat ?

Ce que j’appelle mesure à plat consiste à comparer les mensurations du corps aux dimensions des pièces du patron de couture. Les pièces du patron sont en 2D, donc plates, d’où le terme. La mesure à plat aide les couturières à comprendre la relation entre le papier 2D (et éventuellement le tissu) et les corps humains 3D.

Pourquoi essayer la mesure à plat ?

Je vois trois raisons primordiales à pratiquer cette technique :

1.) Avant de couper le tissu, vous pouvez vous faire une idée de la façon dont un patron fonctionnera pour votre morphologie.
Si les mesures du patron sont nettement plus grandes que les mesures de votre corps, le patron comporte une grande aisance ou alors, cela signifie que vous devez prendre une taille plus petite. Si au contraire les mesures du patron à plat sont plus petites ou proches de vos mensurations, le patron a peu ou pas d’aisance (et s’il s’agit d’un patron pour les tissus non extensibles, vous voudrez peut-être prendre une taille supérieure).

2.) La mesure à plat vous aide à coudre un vêtement plus rapidement.
C’est parce que vous aurez probablement moins d’ajustements et moins (ou aucune !) toiles à coudre. Vous pouvez ajuster les pièces du patron papier AVANT de les découper dans le tissu. Ne gaspillez pas de tissu !

3.) Vous pouvez retravailler le patron en hauteur
La plupart des patrons sont bien ajustés en largeur (tour de poitrine, hanches…) mais il faut souvent les retravailler en hauteur (par exemeple, pour tracer les patrons de Petit Citron, je me base sur une hauteur moyenne de 1,68 m). Si vous avez un long buste par exemple, il est sage de mesurer la longueur du dos et la longueur des bras sur les pièces avant de commencer. De cette façon, vous pourrez ajouter de la longueur de manière préventive.

La mesure à plat étape par étape

Suivez les étapes suivantes pour mesurer les pièces du patron de couture:

1. Mesurez votre corps.

Sortez votre mètre ruban et vérifiez votre patron de couture pour savoir quelles dimensions sont pertinentes pour le projet.

Par exemple, si vous cousez un top ou une chemise, vous devez connaître :

  • votre tour de poitrine (référez-vous à ces articles pour apprendre à prendre des mesures et savoir comment prendre ses mensurations pour coudre)
  • votre tour de taille
  • vos longueurs dos (pour comprendre où la chemise va tomber) : de la nuque à la taille et de la nuque à la hanche
  • la carrure du dos
  • la longueur épaules (mesurez les deux tant que vous y êtes, car votre corps peut être asymétrique)
  • la longueur du bras/de la manche
  • le tour de bras (du biceps)

De même, si vous cousez un pantalon, voici les mensurations à mesurer :

  • tour des hanches
  • tour du bassin
  • tour de taille (au niveau où le pantalon doit arriver) et hauteur taille-hanches (de la même façon, au niveau où le pantalon doit arriver)
  • longueur totale d’entrejambe
  • hauteur d’entrejambe
  • longueur intérieure de la jambe
  • longueur extérieure de la jambe
  • tour de la jambe et de la cuisse

En général, plus vous prenez de mesures, plus vous avez de données à comparer avec le patron, ce qui vous donne plus de possibilités d’ajustement.

Astuce ! Mesurez également les distances en hauteur par rapport aux différents repères mesurés. Par exemple, si vous mesurez votre tour de cuisse, notez également la distance entre votre entrejambe et la circonférence de votre cuisse. De cette façon, lorsque vous mesurez le tour de cuisse sur le patron, vous le mesurerez à l’endroit situé à la même distance de l’entrejambe. Ce n’est pas parfait car il y a de l’aisance dans l’entrejambe, donc techniquement, il est plus bas que l’entrejambe de votre corps, mais cela vous donnera un endroit cohérent pour une mesure horizontale.

De même, utilisez l’extrémité de votre épaule comme repère pour le tour de bras et votre taille comme référence pour le tour de hanches.

2. Choisissez une taille.

Consultez le tableau des tailles du patron de couture et choisissez votre choix en fonction de vos mensurations. Vos mensurations peuvent vous situer entre deux tailles. Optez pour la plus petite taille, car il est plus facile d’augmenter la taille que de la réduire.

3. Marquez les marges de couture sur les pièces du patron.

Si le patron est marges de couture comprises, marquez les marges de couture aux points de mesure critiques – buste, hanches, taille, etc. – sur les pièces du patron. Vous n’avez pas à marquer tout le périmètre de marge de couture, et faites le sur les pièces importantes.

4. Mesurez les pièces du patron d’une marge de couture à l’autre.

Pendant que vous mesurez, réfléchissez à ce que vous mesurez et à ce que cela signifie ; pensez au nombre de pièces du patron qui fonctionnent ensemble pour chaque dimension du corps.

Par exemple, lorsque vous mesurez le buste d’une pièce de patron de corsage devant (comme illustré), cette mesure représente UNE MOITIÉ de tour de poitrine devant. La pièce du patron du corsage dos correspond quant à elle  à UNE MOITIÉ de tout de poitrine dos :

(tour de poitrine devant x 2) + (tour de poitrine dos x 2) = tour de poitrine total

N’oubliez pas de noter vos mesures, qui sont les mesures du vêtement fini. (Vous pouvez vérifier sur l’enveloppe du patron si celle-ci comprend les mesures du vêtement fini)

Notes :

  • Si la pièce du patron est coupée au pli, il n’y a pas de marge de couture au niveau du pli.
  • N’oubliez pas les poignets, les ceintures, les cols, etc. lors de la mesure des pièces du patron. Ils contribuent aux longueurs totales !

5. Déterminez l’aisance

Il y a deux types d’aisance : l’aisance de confort et l’aisance de style. Vous avez besoin d’aisance pour enfiler et bouger confortablement dans un vêtement. L’aisance de confort est fonctionnelle tandis que l’aisance de style est en plus. Et puis il y a l’aisance négative, c’est-à-dire lorsque les mesures du vêtement fini sont plus petites que les mesures du corps. Vous avez besoin d’aisance négative dans certains vêtements en maille (par exemple, des leggings, des maillots de bain..)
Notez que les grandes tailles peuvent avoir besoin de plus d’aisance. Réalisez une mousseline pour découvrir votre aisance idéale !

Pour découvrir l’aisance de style, suivez cette formule :

(Mesure du vêtement fini – mensuration) – aisance de confort = aisance de style

Par exemple, si, pour une chemise, le tour de taille du vêtement fini pour une taille 36 est de 71 cm et le tour de taille (selon le tableau des mensurations) est de 66 cm, alors, l’aisance de style est : 71 – 76 -2,5 cm = 2,5 cm
Tant que le patron vous donne les mensurations utilisées par taille, vous pouvez découvrir l’aisance de style au niveau de la zone du corps concernée.

6. Faites des ajustements.

Pour faire des ajustements, on compare des mesures du corps aux mesures du tableau des tailles et aux mesures des pièces du patron à plat et à l’aisance. Voici un exemple qui va vous aide à y voir plus clair :

Imaginons encore une fois que l’on coud une chemise boutonnée. Voici quelques chiffres avec lesquels travailler :

longueur mesures réelles (mesurées) mesures du patron différence
 poitrine  84  84  0
 taille  72  66  6
 hanches 96  91  5

Je vois donc que je dois ajouter 6 cm à la taille et 5 cm aux hanches (soit 6/4 cm à la taille et 5/4 cm à la hanche à chaque demi-patron dos et devant). Pour faire ces ajustements, je peux :

1. Tracer ou découper des pièces de patron qui se situent entre deux tailles. Avec ce patron (imaginaire), je fais une taille 36 au niveau du buste mais une taille 38 au niveau de la taille et des hanches. Il devrait être facile de relier en douceur les deux tailles, comme expliqué dans cet article « Ajuster un patron entre deux tailles« .

2. Utiliser la méthode de pivot et de glissement (technique à venir)

3. Utiliser la méthode d’ajustement que vous préférez) tout en suivant ces règles simples.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Panier
5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut