Découvrez nos 2 patrons à la une : les robes Jacinthe bébé et enfants, à moitié prix jusqu'à mardi 14 mai!

Découvrez nos 2 patrons à la une : les robes Jacinthe bébé et enfants, à moitié prix jusqu'à mardi 14 mai!
Découvrez nos 2 patrons à la une : les robes Jacinthe bébé et enfants, à moitié prix jusqu'à mardi 14 mai.

Abonnez-vous à notre newsletter pour être informé des dernières nouveautés et de nos promotions !

Coudre de la soie

Coudre de la soie

Rien n’est plus luxueux qu’un vêtement en soie. Travaillez la soie, et vous aurez plein de compliments. Cependant, coudre de la soie peut être un peu compliqué. C’est pourquoi je partage ici 10 conseils qui vous aideront à coudre avec de la soie.
Dans l’ensemble, la couture de la soie n’est pas différente de celle de n’importe quel autre tissu. C’est la nature luxueuse du tissu lui-même qui rend le travail avec la soie un peu plus difficile. Les problèmes concernent généralement l’entretien du tissu, le pressage ou repassage, les coutures, les finitions et l’utilisation des outils appropriés pour éviter d’endommager le tissu.

> Retrouvez toutes les astuces pour coudre n’importe quel tissu dans notre guide à commander ici !

Évitez les traces d’eau en effectuant un prélavage.

Testez toujours votre tissu de soie avant de commencer afin de déterminer si il risque de marquer en présence d’eau. Cela peut être un véritable défi, car le pressage, en particulier à la vapeur, est un élément essentiel de la couture de tout vêtement, qu’il soit en soie ou non.
La meilleure façon de lutter contre les taches d’eau est de laver la soie avant de commencer. Une fois lavée, les taches d’eau ne persistent pas et s’évaporent simplement. Mais pour certaines soies, la finition est légèrement altérée par le lavage. Je préfère néanmoins cette solution à celle qui consiste à s’inquiéter des éclaboussures qui tachent mon vêtement ou des frais de nettoyage à sec.

Utilisez des poids et un cutter rotatif.

De nombreux types de soie sont légers, ce qui signifie qu’ils ont tendance à glisser sur la planche à découper. Utilisez des poids pour maintenir le tissu sur la planche et utilisez un cutter rotatif avec une lame neuve pour obtenir les meilleures coupes et les plus précises. Les poids et le cutter empêchent le tissu de se déplacer, ce qui permet de découper les motifs avec précision.

Si vous n’avez pas de cutter rotatif, la meilleure solution consiste à utiliser des ciseaux microdentés. Contrairement aux ciseaux de couturière ordinaires, les lames dentelées s’agrippent au tissu et le maintiennent pour qu’il ne glisse pas.

Testez les crayons pour tissu.

Soyez particulièrement prudent avec les crayons pour tissu, car certains peuvent déteindre ou ne pas disparaître complètement comme prévu sur certaines soies. Testez avant de marquer. Ceci est particulièrement vrai pour la craie de tailleur. Le pressage fera fondre la couleur mais laissera une tache sur le tissu.
Pensez à utiliser la pointe acérée d’un crayon ordinaire pour les marques qui seront dissimulées dans les marges de couture ou utilisez des épingles de tailleur.

Évitez les trous causés par les épingles et les aiguilles.

Les trous d’épingles et d’aiguilles dans certaines soies, comme le shantung, sont permanents et il n’est donc pas possible de revenir en arrière. Cela signifie qu’il faut préparer et ajuster deux fois, coudre une fois ! Faites tous vos essayages avant de découper la première pièce du patron, car si vous devez découdre, cela laissera des marques ! Ou bien, bâtissez les coutures à la main en utilisant du fil de soie pour vérifier l’ajustement avant d’effectuer les coutures définitives et permanentes.

Utilisez les bonnes épingles et aiguilles.

Utilisez les bonnes aiguilles et les bonnes épingles lorsque vous cousez avec de la soie. Les épingles à tête de verre extra-fine ou ultra-fine et les épingles à soie sont les meilleures options pour travailler avec la soie, car elles risquent moins de présenter des marques de trous d’épingle et elles glisseront à travers le tissu, évitant ainsi tout accroc indésirable.

Testez votre machine.

Testez votre machine à coudre sur une chute du tissu de soie avant de coudre pour vérifier la tension, la qualité de l’aiguille et la longueur du point. Si vous sautez des points ou si l’aiguille accroche le tissu, vous devez changer d’aiguille. Ou bien, commencez dès le départ avec une nouvelle aiguille n° 60 ou 70.

Repassez avec soin.

Le repassage des tissus en soie nécessite beaucoup de précautions. Là encore, en fonction de la soie, certaines peuvent supporter la vapeur, d’autres non. Dans le cas de nombreuses soies fines, comme le dupion et le shantung, les plis repassés peuvent être difficiles à faire disparaître, ce qui rend les erreurs de repassage permanentes. Utilisez toujours un chiffon de repassage, comme un morceau d’organza de soie, pour protéger le tissu. La transparence de l’organza permet d’éviter toute erreur de repassage.`

Evitez l’effilochage.

La soie a tendance à s’effilocher beaucoup ! Cela signifie qu’il faut faire attention pour réduire ou éliminer l’effilochage excessif dès que les pièces du patron sont coupées. Si vous avez une surjeteuse, surfilez tous les bords bruts de chaque pièce du patron avant de commencer l’assemblage.

Pas de surjeteuse ? utilisez des bandes étroites d’entoilage thermocollant (3 à 6 mm de large) sur tous les bords de chaque pièce du patron. Oui, cela prend du temps, mais croyez-moi, cela en vaut la peine car l’effilochage peut devenir si excessif qu’il peut réduire de manière significative vos marges de couture le long des coutures et des ourlets importants.

Cousez les coutures avec soin.

En raison de la légèreté de nombreuses soies et du problème de l’effilochage excessif, il faut faire attention lors de la réalisation des coutures. Les marges de couture de tout vêtement en soie non doublé doivent être finies. Le type de couture doit être choisi avec soin. Pour une chemise ou un top non doublé en soie légère, choisissez des coutures anglaises ou de Hong Kong, des coutures plates ou en faux tombé ou finissez les coutures avec un bon point de surfilage.

Soyez patient et planifiez à l’avance.

Il n’est pas nécessaire de le dire, mais mieux vous serez préparé à l’avance, moins vous risquerez de faire des erreurs. Cela signifie qu’il faut trouver la bonne taille avant de commencer, rassembler les bons outils et utiliser des techniques de couture qui produiront un produit fini aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Bonne couture !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Panier
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut