Quel mannequin de couture acheter ? (et surtout, en avez-vous vraiment besoin?)

On me demande souvent quel type de mannequin de couture acheter. C’est une question à laquelle il n’est pas facile de répondre de prime abord tant ce choix dépend de ce que vous cousez ! Donc dans ce billet, nous allons étudier si vous devriez réellement investir dans un mannequin de couture, et lequel acheter le cas échéant. Et je vais être franche !

Qui n’a pas acheté un mannequin de couture, convaincu qu’en posséder un permet d’ajuster parfaitement les vêtements? Ainsi, on pense souvent qu’un modèle réglable est le plus polyvalent. Mais cela peut devenir un support coûteux parfait pour épingler les ourlets, mais qui n’améliorera pas nécessairement l’ajustement des vêtements.

Oui, vous avez bien lu. Posséder un mannequin de couture n’aide pas forcément.

Pourquoi ? car même si on peut régler les tours du buste, de la taille et des hanches, une même circonférence – par exemple le tour de buste – peut avoir une forme plus ovale ou plus ronde, et cela varie d’un individu à l’autre. Les mannequins de couture ont une forme générale, qui peut ou non être la même que la vôtre. Par exemple, vous pouvez être plus large devant ou derrière mais plus étroit sur le côté que le mannequin.

Un problème encore plus important : les longueurs ne sont pas réglables. Ainsi, le torse peut être plus long que le vôtre et vous ne pouvez pas le raccourcir pour qu’il soit le même.

Vous commencez à voir le problème ?

Pourquoi un mannequin de couture ne vous permet pas forcément d’ajuster un patron

Tous les modèles sont fabriqués à partir de mesures moyennes. Mais ces mesures moyennes correspondent à très peu de personnes dans la vraie vie. C’est le principe des moyennes – elles nous donnent une très bonne idée générale, mais pas une bonne idée spécifique à une personne.

Et bien sûr, les mensurations moyennes sont les mêmes que celles sur lesquelles les patrons de couture sont conçus.

Donc, si vous achetez un mannequin de couture, vous pourrez coudre un patron de couture du commerce et l’adapter parfaitement à votre mannequin sans qu’il vous aille, parce que vos mesures ne sont pas moyennes.

Au lieu d’acheter un mannequin de couture pour améliorer vos ajustements, il vaut peut-être mieux acheter de la toile, de dessiner à plat des patrons de base à vos propres mesures et de faire des toiles. Et utilisez ensuite ces patrons de base pour tracer vos patrons.

Dans quels cas un mannequin de couture est-il utile?

Maintenant, il y a des cas où un mannequin de couturière est utile ! Achetez un mannequin si :

  • vous avez du mal à marquer les ourlets, en particulier sur les jupes en forme et les jupes circulaires.
  • vous cousez pour des personnes et vous cherchez à faire des ajustements approximatifs dans un premier temps, avant d’ajuster plus précisément lors de séances d’essayage.
  • vous confectionnez des patrons, vous faites du drapé par moulage, vous voulez prendre des photos.
  • vous cousez des vêtements en tailles standards.

Et si vous achetez un mannequin de couture, recherchez-en un recouvert de toile qui peut être épinglée et qui a des épaules pliables.

En résumé, les mannequins de couture ne sont pas particulièrement utiles pour obtenir un ajustement parfait. Ils sont surtout utiles dans les cas où un ajustement standard ou moyen est souhaité. Vous devrez toujours faire des essayages pour ajuster sur une personne donnée !

Commentaires

  1. Jocelyne Nadal says: a écrit le

    Je débute et j’aimerais qu’on m’explique ce que c’est que la « toile », à quoi cela ressemble-t’il ? dois-je m’en servir comme d’une espèce de prototype ? un 1er vêtement essai ? est-ce que ça ne risque pas d’augmenter le coût et le temps de fabrication ?

    1. perrine says: a écrit le

      Oui, c’est ça, la toile est une version test. On la réalise sur un tissu pas cher (voire récup comme du drap). C’est utile pour les vêtements complexes car elle permet de voir si le patron est adapté à sa morphologie et si ce n’est pas le cas, elle permet de voir où il faut modifier le patron. Ainsi, quand on coudra le vêtement dans le vrai tissu, on saura quelles modifications apporter puisqu’on aura modifié le patron au préalable. C’est là où l’on gagne du temps et de l’argent car les risques de gâcher le tissu sont moindres.

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.