La classification des machines à coudre

machine-coudre-industrielle

Je reçois régulièrement des questions par email sur la meilleure machine à coudre à acheter. Que ce soit de la part de débutants à la recherche de leur première machine à coudre ou de couturiers plus aguerris qui souhaitent ajouter une nouvelle surjeteuse ou une nouvelle machine à broder. Alors aujourd’hui, je vais vous expliquer (et montrer!) ce que fait chacune de ces machines.

Les différents types de machines à coudre

Savez-vous comment sont classées les machines à coudre? En fonction de leur vitesse et des points effectués. Ainsi, on compte :

  • les machines à coudre familiales : elles sont généralement simples d’utilisation, fonctionnent avec une pédale ou un moteur. Elles sont essentiellement utilisées par les personnes qui cousent pour leur plaisir ou pour faire de petites réparations ou encore décorer la maison. Retrouvez le top des machines utilisées par nos membres ici!
  • les machines à coudre semi-industrielles : en plus du point droit, du point zig-zag, on réalise avec ces machines des boutonnières et d’autres points décoratifs. Elles incluent les surjeteuses. Elles servent à coudre les tissus légers et les tissus épais.
  • les machines à coudre industrielles : leur principale caractéristique est la vitesse avec laquelle elles piquent les points. Les machines à coudre industrielles piquent entre 6000 et 7500 points par minutes en fonction de la puissance de leur moteur.
    Il en existe de plus plusieurs sortes : les piqueuses et les piqueuses couteau raseur, les brodeuses, les zigzag, les boutonnières, les pose-boutons, les ourleuses (pour faire des ourlets) et les brodeuses (pour coudre des matelas et des articles de cuir). Elles sont spécialisées et fonctionnent en triphasé.

Ainsi, si vous cousez pour votre plaisir, vous pourrez en plus d’une machine à coudre dite « familiale », être amené à acquérir une surjeteuse, une brodeuse ou encore une recouvreuse.
Ces 3 dernières machines répondent à des problématiques différentes. Ainsi, si vous souhaitez ajouter des détails à des vêtements, une brodeuse pourra vous être très utile.

J’ai détaillé la différence entre recouvreuse et surjeteuse ici. Ces machines sont notamment utiles si vous souhaitez coudre du jersey, des mailles et obtenir des finitions impeccables.

Et vous, quel type de machines à coudre possédez-vous ? Pourquoi?

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. Emilie Loustaunau Bouscaud says: a écrit le

    J’ai une très vieille piqueuse plate de Singer indus de 1953, elle est sure, robuste et facile d’entretien, tout passe avec elle je l’adore!!!!!!

    1. PetitCitron says: a écrit le

      gardez la précieusement !

    2. Emilie Loustaunau Bouscaud says: a écrit le

      Oh que oui, je compte la léguée a mes enfants, et je n’ai que 35 ans….lol

    3. Annette Van Gyseghem says: a écrit le

      Entretenez la bien alors….

    4. Claudine Cael says: a écrit le

      c’était une bonne année lol

  2. Lionel Carole Pourlavie says: a écrit le

    je nest pas de machine à coudre jattend que vous m’en offriez une je me marie ce week end en plus

    1. Stéphie Lenthieul says: a écrit le

      C’est beau de rêver! Lol félicitations 🙂

  3. Sandrinette Treize Egea says: a écrit le

    Mon rêve mais pas de place. …..

  4. Gapi Lune says: a écrit le

    J’ai une juki SC320.
    Je suis dans la couture depuis mes 10ans j’ai tjs cousu sur des industrielles maintenant couturière de métier je ne pas imaginer coudre avec une familiale. Bravo à celle qui y arrive.

    1. Delphine Lefort-Wibaux says: a écrit le

      Pour info, il faut compter combien pour une indus ?

    2. Gapi Lune says: a écrit le

      Moi je l’ai eu à 200€, il soit y avoir de tt le sprix !!

    3. Florian Bérillon Séverine Bizet says: a écrit le

      200€ eh bien c’est beau!

  5. Ni Na says: a écrit le

    J’en rêve ! C’est sur une indus que jai appris la couture…

  6. Anne-marie Grimard says: a écrit le

    j’ai une singer sur un meuble à pédale sur laquelle j’apprends mes petites filles a coudre , j’ai deux brother transportable pour aller au cours de coupe et un singer portable qui a 50 ans et je vous assure que lorsque je dois piquer de grosses épaisseurs comme des sacs vivement cette dernière parce qu’elle est plus lourde et elle ne bouge pas

  7. Stéphie Lenthieul says: a écrit le

    Ca a quoi de différent? Parce que moi j’ai débuté l’année dernière avec une « familiale » du coup je connais pas les industrielles! Mon dieu je sens que ca va encore me coûter cher… lol

    1. Audrey H-Mhi says: a écrit le

      On est dans la même situation lol… j’ai débuté depuis peu avec une Singer Simple et franchement j’en suis très contente…

    2. Manon Simard says: a écrit le

      Idem ! Je coud depuis environ 2 ans et c’est une husqvarna. Elle coud tout. Vraiment bien comme machine

  8. Marine Jouan says: a écrit le

    J’ai fait des études de couture BEP et BAC nous avons appris sur des instrielles, comme le dit Emilie, Robuste et facile d’entretien, je m’en suis offert une il y a 10 ans et elle m’est fidèles et ne me fait pas de blague c’est la pièce maitresse de mon métier et de mon atelier. maintenant une familiale c’est bien aussi bien que je les trouves un peu lente du coup lol

  9. Florence Chambeurlant says: a écrit le

    ca me plairait beaucoup

  10. Claire Lambert-Delalbre says: a écrit le

    J’ai celle de la photo! J’y tiens presque plus qu’à mes bijoux!

  11. Jo Coursquebec says: a écrit le

    Aucune ! pour l’instant 🙂

  12. Hall Ima says: a écrit le

    Je prends des cours dans une association qui en dispose, c’est vraiment sympa, c’est d’ailleurs grace à ces cours que j’ai appris à utiliser une surjeteuse et j’en veux une !!!!! vite !!!

  13. Fabienne Ferrary says: a écrit le

    j’ai découvert la couture à 45 ans, j’ai été embauchée dans un atelier ESAT et j’adore c’est là que j’ai découvert les machines industrielles et c’est formidable mais c’est vraiment trop cher, donc je coud sur une singer

  14. Ludivine Maelstaf-philippe says: a écrit le

    Ma belle maman avait un atelier de confection et j’ai un peu tâter de ces bestioles 🙂

  15. Petite Bulle d'Air says: a écrit le

    J’ai la machine industrielle Pfaff sur laquelle j’étais lors de mon BEP ( ils l’ont changé pour une plus récente et mes parents ont vu avec l’école pour la racheter ça a été mon cadeau pour l’obtention de mon BEP )
    Elle a un moteur monophasé depuis peu et attend gentiment chez mes parents que mon atelier soit fait pour y prendre place c’est un vrai bonheur les machines industrielles 😀
    En attendant je couds avec ma brother FS40 et ma pfaff coverlock 4.0

  16. Charifa Zari says: a écrit le

    J fait des cours de couture mais pas de machine

  17. Claudine Cael says: a écrit le

    un petit bonheur de SINGER de 1965 électrique, broderies, etc… dénichée dans un vide grenier 200 FRANCS en super état et qui me rend plein de services et tout, je l’ai fais réviser dernièrement 80 euros , mais elle vaut le coup, lourde à porter comme tout, par contre une de mes amies a hérité d’un SINGER « plume », Est ce que quelqu’un s’est déjà servi de l’enfile aiguille qui équipe ce style de machine , nous avons les explications mais que neni…merci d’avance

  18. Léonie Soplas says: a écrit le

    J’aimerais beaucoup mais pas la place nu l’argent! Même si on ne peut faire qu’un seul point, elles sont solides et surtout peuvent coudrent des choses épaisses…

  19. Mariluc says: a écrit le

    J’avais une Pfaff double entrainement et points de broderie depuis presque 40 ans et je peux vous dire qu’elle a travaillé. Hélas elle a rendu l’âme ( heu …je veux dire le moteur ) Je vous assure j’en avais les larmes aux yeux, en plus j’avais investi dans des nouveaux pieds de biche au long des années. J’ ai acheté une occasion – une Pfaff encore mais fabriquée en chine – elle bouge, elle est trop légère . Je pense que je vais investir dans une meilleure et je donnerai celle ci à l’une de mes filles. Sinon j’ai une surjeteuse Brother. et une machine à tricoter Phildar

    1. Perrine says: a écrit le

      C’est toujours dur quand une machine à coudre lâche !!!

  20. Cécile Le Boulch says: a écrit le

    Oui une durkopp automatique et c’est trop génial et je trouve que ça fait de plus jolie couture qu’une petite familiale

  21. maryline says: a écrit le

    j’ai une Toyota simple, mais costaud offerte par ma mamie; mais depuis que je couds plus qu’avant, je rêve d’une belle machine, plus perfectionnée et qui passe bien les épaisseurs

    1. Perrine says: a écrit le

      Gardez quand même votre Toyota, même si vous en acquérez une autre, on ne sait jamais !

  22. Emeline Agneray says: a écrit le

    Oui je l’ai eu suite à un travail effectué comme salaire depuis l’école je n’ai utiliser que ça je ne pourrais pas m’en passer ça va tellement plus vite plus solide etc… L’inconvénient est la place qu’elle prend!

  23. Xavier Fuchs says: a écrit le

    moi c’est mon rêve est mon prochain achat aussi avec c’est, machine les couture vont plus vite j’ai une voisine que qui en a une wohw j’ai eter bleuffe de la rapidité des points

  24. Florian Bérillon Séverine Bizet says: a écrit le

    J’adorerais en posséder une!!!

  25. Alimazayane says: a écrit le

    bonjour, j’ai une Brother Innovis 10, entrée d gamme qui ne passe pas du tout les gros ourlet de jeans. Du coup, j’ai complété avec une Janome 1600 Db, une piqueuse plate ( c une semi industrielle), acheté d’occasion. elle passe tous les tissus sans problème, chose que ne fait pas ma Brother.

    1. Perrine says: a écrit le

      Les épaisseurs, c’est souvent un souci avec les machines simples!!

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *