Vos astuces pour un résultat pro


crédit photo Vintage FairyTale

Le problème quand l’on coud, c’est qu’on a souvent l’impression que le résultat est moins bon que nos attentes. C’est un peu comme quand on cuisine : à la fin, le gâteau n’est jamais aussi joli que sur la photo ! Même si l’on sait que le gâteau de la photo n’a pas été cuit totalement et qu’on lui a rajouté de l’huile dessus pour le faire briller, c’est toujours un peu frustrant.
En couture, c’est un peu la même chose : avec une machine à coudre classique, il n’est pas toujours évident de surjeter et de coudre le jersey comme avec une machine à coudre pro. Mais avec certaines astuces, on peut obtenir un résultat bluffant !

Et vous, quelles sont vos astuces pour obtenir un résultat de professionnel lorsque vous cousez maison?

Certaines lectrices nous ont fait part de leurs astuces. Si il n’y a qu’un mot à retenir, c’est la patience!
Voici leurs astuces et j’espère que vous ajouterez les vôtres dans les commentaires!

« Un petit truc en plus: appliquer les techniques proposées pour les habits de poupées. (Par ex: coudre le haut de la manche puis la fermer en continuité avec le buste…..) »
– Sophie

Des matières premières de qualité

“Pour ma par tres contente (aldi) ça fait 8 mois que je l’aide et elle à déjà 50 jupes (double épaisseur) à son actif … ce qui compte c’est la qualité du fil. Voilà.”
– Sophie

Une jolie étiquette

“L’ étiquette brodée main qui fait croire que c’ est la signature d’ une marque !…enfin , des fois , ça marche pas !!!”
– Brigitte

“D’office une étiquette qui déchiiiiiire :-)”
– Hélène

« Dans l’ordre : la surjeteuse, l’étiquette de ma « patte », un bel emballage ;) »
– Marie

Et surtout de la patience

“Prendre le temps.. Et si c’est mal fait, recommencer…”
– Rachel

“Les coutures anglaises pour le liberty et voile de coton, un beau surfilage pour les autres tissus. et oui, de la patience donc !”
– Delphine

« Repassage au fur et à mesure du montage des pièces.
Aprés, ça dépend des personnes qui regardent aussi ! mes amies non couturières sont bluffées de mes créations. mes amies couturières trouvent toujours un conseil à me donner… »
– Laetitia

« J’ajouterai juste que plus on coud, moins ça a l’air fait maison (enfin, pour moi en tous cas)… »
– Claire

« Surjeter les coutures, bien les repasser, prendre son temps , faire des ourlets a la main invisible, bien couper son patron »
– Nadia

« Bien décatir le tissus/ Surjeter/surfiler les contours/Assembler à la surjeteuse/ Bien couper les angles/ Surpiquer les contours/ Couper les petits fils qui dépassent/ Repasser la pièce terminée… Voilà ce qui me vient à l’idée! »
– Mini Morue

« Un beau surfilage, des coutures soignées, prendre son temps, bien épingler les pièces avant, une bonne préparation est un gain de temps par la suite ! »
– Sonia

« Bien repasser avant de coudre, ouvrir les coutures, piquer droit, surjeter les coutures, dégarnir les angles mais pas trop, cranter les arrondis, et repasser et repasser encore et encore…épingler le patron et couper avec précision. Ne jamais se contenter de l' »à peu près »… Y a pas d’astuce : y a que du boulot. Un peu d’inspiration et beaucoup de transpiration…
Couper les fils qui dépassent, ça c’est vrai… ça fait zone ! Utiliser les aiguilles appropriées au tissu et choisir la bonne longueur de point… »
– Catherine

« Surfiler toute les coutures, des tissus de bonne qualité, pas de fil qui dépasse, démonté si sa ne va pas et recommence, tout assemblé en premier avec les épingles pour voir si les pièces s’assemble bien.
– Anaïs

« Bien mettre le temps au repassage, aux mesures et à la coupe et à presser les coutures.
– Sophie

-« Au niveau du patronnage: couper les dessus de rabat,col environ 2 à 3 mm plus grand que le dessous
Pour ce qui est des morceaux thermocollés (dessus de col,rabat de poche,ceinture….), thermocoller le tissu avant de couper les morceaux. Pour info, les manches se montent en rond sur les emmanchures une fois les coutures de côtés assemblées… »
– Sandrine

« Couper les fils ,attention au montage de manche rare sont les personnes qui savent soutenir la tête de manche,et une étiquette, ça plait toujours , les surpiqures très ,très droites et si plusieurs très parallèles. »
– Dominique

Une surjeteuse

« J’ai investi dans une surjeteuse, et franchement c’est que du bonheur, gain de temps énorme, et finitions superbes, quand je montre mes créations, les personnes me disent que c’est « acheter » et pas « créer », un conseil, si tu (je me permets le tutoiement, lol) veux faire une bonne affaire, prend un catalogue (3suisses, redoute…) de l’ancienne collection, et cherche des « codes reductions » sur le net, tu peux parfois avoir des machine a -50%…, c’est super intéressant!!!!! ;) »
– Christelle

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. Marie says: a écrit le

    La patience en effet et l’étude du déjà fait… merci pour cette compile !

  2. Ingrid says: a écrit le

    Pour moi aussi, depuis l’arrivée de la surjeteuse, le résultat fait plus pro. Et il faut aussi des heures et des heures de pratique pour bien connaître sa machine et savoir lui faire faire ce qu’on a en tête.

    Sinon, ce qui bluffe pas mal, c’est les surpiqures avec un fil contrastant. De préférence surpiques doubles, bien parallèles, même sur les arrondis. Pour les vestes, un grand nombre de modèles de jupes et pantalons dont les jeans, ça fait beaucoup d’effet.

    Enfin, je passe beaucoup de temps à regarder les vêtements du commerce pour comprendre comment ils sont montés, ce qui fait leur attrait, mais aussi ce qui fait leurs défauts (je ne m’habille pas haute couture, il y a forcément des défauts). J’ai appris beaucoup de petits trucs comme ça, et ça décomplexe pas mal aussi quand on voit le niveau de finition de certains vêtements ou sacs.

    Par contre, si quelqu’un a des astuces pour faire proprement des ourlets bien extensibles sur du jersey, je suis preneuse. L’aiguille double ne donne pas un résultat assez extensible, et le point droit extensible ne fait pas très propre…

    1. perrineco says: a écrit le

      Effectivement, rien de tel que la pratique !

    2. je pic et alors ! says: a écrit le

      quand je faisais des jupes en jersey,j’utilisais de la colle textile aprés avoir surfilé et fait l’ourlet d’un vêtement taillé en forme celà tenait assez longtemps à condition d’y laver à froid ou 30°et utiliser une aiguille extra-fine

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.