20 astuces pour mieux coudre

Que l’on soit novice ou très expérimenté, la couture est une activité où on a toujours quelque chose à apprendre. Une nouvelle technique, des astuces… et ce même si l’on pense maîtriser une technique particulière.
J’en profite d’ailleurs pour vous inviter à rejoindre le great défi si vous souhaitez progresser sans être tout(e) seul(e) dans votre coin.

Voici une liste d’astuces qui vous permettront d’éviter quelques écueils dans lesquels vous pourriez tomber:

1. Toujours marquer les repères importants
Il est très important de toujours marquer le milieu du devant. Bâtissez également les repères des poches et utilisez des couleurs différentes pour marquer les différents repères (rose pour les poches, jaune pour les plis…). Cela vous évitera de positionner votre patron en papier sur les pièces pour vérifier un repère!

2. Etablir les priorités pour choisir la taille du patron
En général, lorsque l’on compare ses mensurations à celles du patron, elles ne coïncident pas avec une seule et même taille du patron. Il faut donc choisir la taille en fonction de la partie du corps qui « porte » le poids du vêtement.
Ainsi, pour les vestes, les robes, les chemises, les manteaux, on choisit la taille en fonction de la largeur aux épaules et de l’encolure.
Pour les pantalons et les jupes, on regarde le tour de taille et le tour de hanches. Les emmanchures/encolures et les tours de taille/hanches ne sont pas faciles à modifier donc il vaut mieux partir sur une base qui collera le mieux possible à vos mesures.
Pour les tops, mesurez votre tour de buste et modifiez le patron si il y a plus de 5 cm de différence entre celui-ci le celui donné par le patron. Il est également préférable de faire un patron trop grand que trop petit.

3. Travailler avec et non contre votre machine à coudre
Bichonnez votre machine à coudre, et elle vous le rendra ! Vérifiez qu’il n’y a pas de bouts de tissu coincés sous la plaque à aiguilles, que le fil est bien enfilé, que l’aiguille n’est pas tordue… Les problèmes ne devraient pas persister (ou alors, votre machine est gravement malade). De même, laissez-la faire et ne tirez pas sur le tissu, cela l’endommagerait.

4. Eliminer les surplus de tissus
Il y a une différence entre simplement cranter une valeur de couture (nécessaire lorsque l’on retourne sur l’endroit des coutures courbes) et retailler les valeurs de couture. Soyez courageux et couper généreusement les surplus des valeurs de couture, sans avoir peur que le tissu ne s’effiloche. Vous pouvez couper jusqu’à 3 mm de la couture sans risque. Pour savoir ce que représentent 3 mm, prenez une règle et vérifiez ! Et quand cela est possible, surfilez (à la surjeteuse ou au point zigzag) et surpiquez.

5. Acheter des fermetures Eclair plus longues
Il vaut mieux acheter une fermeture de 2 à 3 cm plus longue que ce qu’indique le patron. Ensuite, pour éviter un décalage entre le haut de la fermeture à glissières et la ceinture, ainsi que d’avoir besoin de coudre un crochet en haut de la fermeture, il faut d’abord piquer sur quelques centimètres la ceinture et le haut de la fermeture, perpendiculairement à l’ouverture.

6. Essayez les gadgets
Certains outils ont l’air de gadget mais peuvent vous faire gagner bien du temps ! Apprenez ainsi à  utiliser un appareil à biais, différents pieds presseurs comme le pied ourleur…

7. Respecter le tissu
Les épaisseurs de tissu prennent de la place dans le vêtement donc il faut bien les presser. Par exemple, avant d’attacher un col sur une encolure, il faut bien repasser le bord qui sera assemblé à l’encolure en repliant la valeur de couture vers l’intérieur. La pièce du col qui se retrouvera en dessous dépassera légèrement, il faudra alors retailler l’excédent de tissu avant de bâtir.

8. Utiliser les bons outils pour repasser
Le fer à repasser est l’élément le plus important et les fers actuels ont tendance à faire trop de vapeur. Tamponnez ou aspergez un peu d’eau sur les petites pièces ou celles qui sont difficiles à repasser. Utilisez une jeannette et un coussin de repassage avec un socle en bois. Le bois va absorber la chaleur et la vapeur en trop et vous pourrez repasser plus longtemps sans risquer de brûler le tissu. De plus, le bois est suffisamment dur pour vous permettre de bien ouvrir les coutures et de faire de beaux plis.

9. Doubler
Ajouter une doublure peut modifier le poids et le drapé du vêtement. Pour cela, recopiez le patron sur un autre tissu et travaillez les deux pièces coupées dans le tissu et dans la doublure comme une seule pièce. Doublez par exemple du tissu mou avec un tissu plus raide ou une étoffe à mailles lâches avec un tissu opaque. Attention, la doublure ne doit pas « dominer » le vrai tissu!

10. Eliminer les parements de l’encolure
Essayez de remplacer les parements au niveau de l’encolure par un surjet ou un biais; Vous ne regretterez pas le parement et n’aurez pas à lutter pour le faire tenir plat.

11. Croiser les coutures plutôt que de faire pivoter le tissu
Lorsque l’on fait pivoter le tissu pour piquer à 90°, on tord et on déforme le sens des fibres du tissu. Un trou peut alors se former ou bien un pli dont vous aurez du mal à vous débarrasser. Il vaut donc mieux faire deux piqures perpendiculaires et les croiser. Il est également préférable de piquer les piqûres depuis les point d’intersection vers leurs extrémités plutôt que l’inverse.

12. Ne pas oublier que les épaules bougent
Si votre vêtement a des épaulettes, il faudra faire des points qui leurs permettront de suivre le mouvement : en travaillant depuis la droite, faites quelques petits points à la main, dans les coutures d’épaule pour attacher l’épaulette de la manche jusqu’à l’encolure, en attrapant juste l’enveloppe de l’épaulette. Il ne faut pas que ces points soient visibles de l’endroit.

13. Préparer les manches pour correspondre aux emmanchures
Mesurez le tour de l’emmanchure et modelez la manche pour qu’elle puisse rentrer. N’essayez pas de piquer en force puis de repasser. Il vaut mieux froncer légèrement le haut de la manche pour qu’elle rentre dans l’emmanchure. Vous repasserez alors la manche sur une jeannette pour éliminer tous les faux-plis. Vous pourrez alors épingler, bâtir et piquer la manche dans l’emmanchure.

14 Il y a une différence entre les surpiqures et les surpiqures nervures
Surpiquer sert à souligner des détails ou un bord à plis de 3 mm alors que la surpiqure nervure se fait à moins de 3 mm du bord. La surpiqure doit se faire en fonction du vêtement, de ses proportions et du tissu. Ainsi, les gabardines et les tissus fins et raides peuvent être piqués très près des bords alors que des lainages comme du mohair préfèreront des surpiqures à 5 mm au moins. Par conséquent, le côté du pied presseur n’est pas toujours le meilleur indicateur pour surpiquer.

15. Ne pas forcément coudre l’ourlet comme indiqué
Un joli ourlet est un ourlet qui tombe bien, et cela dépend du tissu. Ainsi, il faudra faire l’ourlet en fonction de l’étoffe et pas forcément un ourlet de 5 cm.En règle générale, plus la jupe est large, plus l’ourlet est étroit.

16. Couper jusqu’à la couture / Ne pas piquer sur une entaille
Sur de nombreux patrons (et en particulier ceux avec un col en V), les explications indiquent de cranter le V et de piquer jusqu’au bord de l’entaille. Cela peut être très difficile sur des tissus qui s’effilochent facilement ou quand on ne voit pas très bien le bord de l’entaille à cause du pied presseur. Il est beaucoup plus facile de marquer un repère pour faire l’entaille, de piquer jusqu’à ce repère, de laisser l’aiguille abaissée, de relever le pied presseur, de faire pivoter le tissu, d’entailler avec précaution, puis continuer la piqure après avoir abaissé à nouveau le pied presseur.

17. L’entoilage peut être facultatif
Ne suivez pas forcément le patron. Considérez les indications du patron comme des suggestions et jugez par vous-même avec vos yeux et vos mains si le vêtement a besoin de soutien et où. Vous pouvez examiner vos vêtements achetés dans le commerce (en ouvrant si nécessaire la doublure!) pour voir comment et où se trouve l’entoilage. Ainsi, vous obtiendrez le résultat que vous souhaitiez.
Il vaut mieux également tester plusieurs entoilages, il en existe tellement ! N’ayez pas peur d’utiliser plusieurs entoilages différents dans le même vêtement. En fait, il est recommandé de mettre un entoilage assez lourd dans un revers, un plus léger sur le devant d’une veste, et un moyen dans un ourlet même si cela n’est pas indiqué par le patron.

18. Gérer les coutures difficile
Par exemple, lorsque vous devez piquer une couture qui nécessite de faire coïncider deux piqures ou des détails (comme les deux bords d’une ceinture…), il vaut mieux d’arrêter de piquer quelques centimètres avant le point d’intersection, de vérifier que tout va bien ajuster si nécessaire et de continuer à piquer.

19. Il est plus facile de coudre un bord courbe que de repasser dans le but de faire une courbe
Il existe des outils censés vous aider à courber des coutures. Oubliez-les. Il vaut mieux faire des coutures courbes, cranter et bien repasser. Cela sera plus facile et plus net.

20. Coudre est par-dessus tout une passion
Ne commencez pas un projet de couture si vous  n’aimez pas la couleur ou le grain du tissu. Vous n’aurez pas envie de le coudre et même si vous parvenez à le finir, vous ne porterez sûrement pas le vêtement final !

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. Manon a dit : a écrit le

    Est-ce qu’une blouse trop large des épaules et en-dessus des bras peut s’ajuster en ajoutant des épaulettes? Avez-vous des moyens économiques et facile car je ne sais pas coudre et je n’ai pas de machine non plus?

    Votre réponse sera très appréciée, Rachel

  2. je pic et alors ! a dit : a écrit le

    pour n*1,4,7,8,13,14,16,17,18 et 19,c’est bon,je le fais pour la plupart,
    pour n* 2,pas toujours facile,
    pour n*3,15 et 20,entièrement d’accord,
    pour n*5 et 12,pas pour moi,
    pour le n*6,je n’ai pas encore essayer le pied de biche pour coudre l’élastique avec ma surjeteuse,
    pour le n*9,je ne sais pas le faire(la veste attend toujours être doublée),
    pour le n*10,je préfère les garder,les surpiquer et les maintenir par quelques points,la pose du biais est « ingrate »,
    pour n*11,merci pour cette façon de procéder

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.