Teindre naturellement


crédit photo Annett Sibson en suivant les indications de India Flint

Teindre du tissu est un bon moyen d’obtenir des tissus aux couleurs uniques ou alors de transformer totalement (enfin, pas toujours) un vêtement. Toutefois, il n’y a pas que les teintures chimiques ! Il est tout à fait possible de teindre avec des matières naturelles comment les fruits, l’oignon, les fleurs ou le thé (qui est parfait pour obtenir du tissu couleur chair pour faire des poupées par exemple).

Avant de vous lancer dans une telle aventure, il vous faudra réunir un peu de matériel:
– une vieille casserole que vous n’avez pas peur d’abîmer, car les fruits et les plantes vont également la colorer
– une vieille cuillère en bois
– une passoire
– un verre
– du gros sel ou du vinaigre
– de l’alun (disponible en pharmacie ou dans une droguerie)
– du tissu : de la soie, de la laine, du coton ou du lin, dans tous les cas des fibres naturelles
– de l’eau
– pinces à linge

Teindre avec des fruits

Utilisez des framboises, des cerises, des mûres, des myrtilles, des baies de sureau, ou encore la peau de prunes.
Avant de teindre, il faut « fixer le tissu » avec du sel ou du vinaigre: comptez 1/2 verre de sel pour 8 verres d’eau. Faites bouillir l’eau et le sel et laissez votre tissu tremper dedans pendant 1h. Pendant ce temps, faites mijoter vos fruits dans de l’eau.
Au bout d’une heure, rincez le tissu à l’eau froide, égouttez les fruits et placez le tissu dans la teinture (soit tout le tissu soit en le nouant pour une effet tie-dye/shibori.
Forcément, la teinture est moins rapide: il faudra laisser le tissu quelques 72 heures…

Ce genre de teintures perdent leur couleur lors des lavages avec des lessives trop alcalines. Il est donc conseillé de les laver avec une lessive douce et bien sûr de ne pas les faire sécher au soleil ! De même évitez le repassage trop chaud !

Teindre avec des pelures d’oignons (ou d’échalotes)

Récupérez les pelures de vos oignons pour teindre vos tissus en jaune ou orange!
Dans une casserole d’eau froide, portez à ébullition les pelures d’oignons puis laissez mijoter entre 30 mn et 1 heure (plus ça mijote, plus la couleur est foncée).
Enlevez les pelures et faites tremper le tissu, mélangez et portez à ébullition avant de baisser le feu et de laisser mijoter environ 1 heure. A la fin, rincez le tissu et faites sécher.

On peut obtenir le même effet avec du curcuma (à acheter en sachet, dans les épiceries asiatiques): mettez la poudre et le tissu dans de l’eau froide, portez à ébullition, puis laissez mijotez 3/4 d’heure en remuant de temps en temps.

Mais il y a une autre façon d’utiliser ces pelures, expliquée par India Flint dans son livre Eco Colour: Botanical Dyes for Beautiful Textiles: vous pouvez également les étaler sur le tissu, lui-même placé sur un sac plastique; vaporisez de vinaigre (avec un vaporisateur) afin d’humidifier et non pas tremper le tissu. Ensuite, enroulez le tissu sur lui-même en prenant les pelures d’oignon et en vaporisant du vinaigre sur l’extérieur. Saucissonnez avec des bandelettes et placez l’ensemble dans une sac en plastique de type « zip lock » et laissez reposer dans un endroit frais et sec pendant une semaine.
Déroulez et laissez passer encore quelques jours avant de le rincer rapidement.

Teindre avec des fleurs

Munissez vous d’un marteau pour transposer les pigments des fleurs sur le tissu ! Pour les fleurs, choisissez des jolies feuilles et fleurs avec de belles couleurs.
Auparavant, il faut fixer le tissu (soit dans un mélange d’alun et de carbonate de soude pendant 8 heures ou dans du vinaigre).

Etalez un (ou plusieurs) sac plastique par terre, le tissu et disposez les feuilles et les pétales par-dessus. Recouvrez d’un second sac plastique et posez des objets lourds sur les coins pour le faire tenir en place.
Tapez sur les plantes avec le marteau. A la fin, secouez pour enlever les fleurs et admirez.

Quelques liens
Si ces techniques vous intéressent, voici quelques blogs pour obtenir plus d’infos:
– un blog sur la teinture naturelle : plantes-couleurs
– un tableau des principaux plantes et insectes tinctoriaux sur les fils du temps
– deux livres : La teinture au naturel et Teintures naturelles à faire soi-même dont on peut voir un aperçu ici
– le livret guide des plantes à couleurs

Alors, quelle technique vous tente? les fleurs? les fruits ou l’oignon?

Et vous, avez-vous des astuces ou des techniques à partager pour des teintures naturelles?

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. Black & Ouate a écrit le 31 août 2011

    Merci Perrine pour cet article!
    Ça fait un moment que ça me tente, je pense me lancer prochainement ;o)
    Bise, K.

    1. perrineco a écrit le 31 août 2011

      montre nous le résultat !!

  2. perrineco a écrit le 27 août 2011

    Tu nous raconteras ?!

  3. Zarola a écrit le 27 août 2011

    Personnellement, je suis en train de lire le livre : « Teintures naturelles à faire soi-même » de Setsuko Ishii… je n’ai pas encore testé les différentes possibilités de teintures, mais je le trouve très bien dans ses conseils, ses illustrations et ses pas à pas… il est même accompagné d’explications pour réaliser des petits ouvrages (couture, crochet, tricot, broderie)à faire avec le matériel teint ^_^
    Mais merci pour les différents liens… on en a jamais assez quand on se lance dans une « nouvelle activité créative » !
    des Ziboux’s tout dous

  4. MarieC a écrit le 26 août 2011

    Intéressant ces techniques !
    Je me pose une petite question… est ce que le tissu teint à l’oignon garde l’odeur de l’oignon ?

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire