Le futur de la couture


crédit photo: Yanko Design

J’ai vraiment l’impression que la couture devient de plus en plus populaire. Je n’ai pas de chiffres ni d’étude de marché pour étayer mes dires mais malgré la fermeture des magasins de tissus et de merceries traditionnelles, je constate que des ateliers ouvrent tout comme la possibilité de trouver de jolies choses online augmente.
J’aimerais bien savoir comment la couture domestique va évoluer !

Et vous, quel est votre avis ? Pensez-vous que de plus en plus de personnes cousent ou bien que la couture intéresse moins de gens qu’avant?
Est-ce que vos ami(e)s possèdent des machines à coudre, et les utilisent? Percevez-vous des tendances, sur l’évolution des machines, des tissus, des magasins…?
Si vous deviez investir, dans quoi mettriez-vous de l’argent? une boutique de tissus online? une école de couture? un atelier de réparation?

N’hésitez pas à donner votre avis!

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. Mdereims says: a écrit le

    je connais beaucoup de personnes qui ont acheté une machine à coudre, mais après un ou deux vêtements faits, je n’en entends plus parler. dans ma famille, 8 frères et sœurs mariés, 20 petits enfants, 8 arrière-petits enfants en âge de coudre, je suis la seule qui s’amuse à coudre, les deux ainées de filles ont perdu l’habitude par manque de besoin, les belles soeurs n’ont jamais pratiqué, deux nièces se sont essayé … mais c’est plus facile de venir chez moi pour un point par ci un point par là.
    pour ce qui est du tissu, sur Reims deux grandes surfaces de tissu de moyenne qualité, aussi je vais si je peux sur Paris mais souvent j’achète par Mail.

    1. Perrine says: a écrit le

      C’est vrai qu’il faut s’accrocher pour parvenir à faire des vêtements mettables ;) il faut être un minimum motivé !

  2. bibou chamallow says: a écrit le

    Quand j’étais enceinte de mon Bibou, j’avais envie de jolies tenues, que tout le monde ne porte pas… Mais le coût et la fréquence de renouvellement de la garde-robe ont eu raisons de mes envies… La couture me permet d’habiller mon Bibou comme j’aime pour un tout petit budget…
    Et surtout quand votre Bibou a des gènes de girafe, ça vous permets d’adapter les vêtements à la morphologie de votre enfant.
    Quand j’ai commencé à parler autour de moi de couture, tout le monde trouvait ça ringard… Mais maintenant ces mêmes personnes me passent des commandes!!!
    Donc pour moi, ce n’est « plus » une simple mode, c’est une nécessité financière. Mais avant tout, créer me permet de m’évader, aussi d’être fière de moi…

  3. Elvezia says: a écrit le

    J’ai 60 ans et parmi mes amies déjà peu de « couturières », et dans les générations suivantes le nombre diminue jusqu’à se réduire à peau de chagrin. Il faut dire que les femmes qui travaillent n’ont plus le temps. De nos jours, heureusement qu’il y a internet, car hors de grandes villes qui conserve quelques très rares magasins de tissus et merceries, dans ma région il n’y en a plus. Les beaux tissus et fournitures sont devenus tellement coûteux qu’effectivement la couture revient de plus en plus chère. De plus les patrons sont souvent très très ringards et il faut savoir les modifier. Avant on apprenait la couture au collège et le savoir était transmis par la maman … mais cet enseignement n’est plus perpétué auprès de jeunes filles qui ont des préoccupations tout autres et parfois l’addiction à des marques connues … alors à mon avis la couture « DOMESTIQUE » puis ce que c’est de cela qu’il s’agit va continuer de péricliter. Pense-t-on maintenant à faire durer les choses, retourner un col ou repriser ? réutiliser le beau tissu d’un vêtement ? non nous sommes dans une société de consommation. C’est dommage … car outre de pouvoir réparer, retoucher, faire un ourlet … c’est également un grand plaisir en user et en abuser pour le plaisir de créer, y compris en décoration !

  4. couture online says: a écrit le

    je rejoins Annika, je rajouterais que tous ça est une histoire de « mode » la couture, la confection et toujours d’actualité, les fabrications se font surtout à l’étranger et sont plutôt de qualité médiocre et bien! temps mieux… cela nous ouvre des opportunités, car la confections Française à tendance à revenir chez nous

  5. Laurier-rose says: a écrit le

    Pour ma part je couds depuis un bon quart de siècle. Et j’ai vu une évolution.

    Il y a 20 c’était une activité absolument honteuse et à cacher (j’étais au lycée, l’âge ou on ne vente pas d’être différent !).

    aujourd’hui, je couds surtout par nécéssité : pas facile de porter une taille 48/50 à 35 ans…Je couds donc ma garde robe.Et celle de ma fille : une asperge a qui il faut du 10 ans en largeur mais 14/16 ans en longeur. Autrement dit, faute de vêtements à nos tailles dans le commerce il faut bien les faire (ou alors devenir naturiste…)

    maintenant si faire entretenir une machine n’est toujours pas simple, trouver du tissu sympa à pas cher est assez facile, mais trouver des patrons…plus compliqué. Plus de choix, plus de marques, mais…pas toujours bien fait et toujours cher. Pour avoir des grandes tailles au style jeune je me fourni chez les américains, il n’y a que la-bas que les porteurs de grandes tailles sont des gens normaux ! Pour ma fille il n’y a rien, je modifie donc des patrons…

    J’ai un peu l’impression que c’est internet qui rend la chose plus visible et les échanges plus faciles. Sans internet on n’achète ni patrons ni tissus à l’étranger, on ne contente des boutiques qui sont près de nous…; Et là, ça n’a pas beaucoup changé… J’ai découvert les patrons frégoli et citronille en installant internet chez moi, il y a 7-8 ans. quand aux merceries en ligne et aux achats à l’étranger, vive l’ADSL et les abonnements illimités…Sans ça ils ferment boutiques !

    1. Mdereims says: a écrit le

      bonsoir, je fais mes patrons à partir de quelques articles modernes achetés en solde qui me plaisent énormément chez Jean Marc Philippe qui présente des modèles chers mais surper sympath, taille 6 pour un 52-54 mais qui représentent la taille 48-50 d’après eux. pour ma fille et sa belle sœurs de 35 ans une taille 8 pour le 56. après pour des idées « détails », je fouille beaucoup de sites, tels ceux de mod’z et navaby . et bien évidemment le top c’est pinterest qui bien souvent nous explique comment faire … cordialement

  6. zabou says: a écrit le

    bonjour à toutes,

    c’est vrai que la couture semble exploser ces derniers temps ! entre les blogs, les sites communautaires, les livres… il y en a partout … sauf dans les villes !
    Moi je suis une grande débutante de 40 ans mais j’ai toujours vu mon arrière grand mère à sa machine à coudre me fabriquer des vétements pour moi mais aussi pour mes poupées… j’ai depuis toujours envie de coudre sans oser passer le pas… quand j’étais étudiante, je n’avais pas de machine à coudre… et maintenant que j’en ai une (une vieille singer de 1965 tout en métal et très perfectionnée), je fais ma timide… je n’arrive pas à me lancer… j’ai craqué sur plein de tissus (sur le net en grande partie mais qu’est ce que c’est cher dès qu’on veut quelque chose d’un peu sympa)et ma bibliothèque s’est enrichie de nombreux ouvrages… Mais j’ai quand même fait des écharpes pour toute la famille à Noël dernier et c’est vrai que tout le monde était content…et un doudou pour ma choupinette…
    J’adorerai prendre des cours mais les asso de couture dans ma petite ville proposent uniquement des créneaux en journée … et je travaille à plein temps donc pas possible pour moi…
    Ce qui me manque : le temps !!! et aussi une bonne dose de courage et un coup de pied au derrière pour me lancer ! car j’ai plein d’envie et d’idées !

    bises à toutes

    1. Béapastriste says: a écrit le

      Lances toi Zabou, fais toi plaisir tu ne le regretteras pas.

      Commence par de petites choses que tu aimes, tu sera toute fière après.

      Moi non plus, je ne savais pas coudre, jamais appris et pire jamais vu faire et pourtant c’est devenu une véritable passion.

      Quand on aime, si on bute sur un problème on cherche jusqu’à ce que l’on trouve et cela devient vite une drogue.

      Bon continuation puisque tu as déjà réalisé plusieurs choses qui ont été appréciées.

  7. Astrid says: a écrit le

    Bonjour,

    Je couds depuis toute petite, par envie de créer et de réaliser des choses pour moi et pour les autres. Je remarque aussi autour de moi une grande tendance à l’envie et/ou le besoin de créer. Pourquoi? Peut-être parce que les gens ont besoin d’avoir un côté créatif dans leur quotidien, de ne plus toujours être devant un ordinateur toute la journée et d’échapper à la monotonie du « métro-boulot-dodo »? Faire plaisir avec des choses que l’on a faites soi-même et suivre pas à pas la réalisation d’un vêtement jusqu’à sa touche finale, il n’y a rien de mieux! Il est vrai qu’il faut du temps et un peu de patience… et trouver de beaux tissus pas trop chers (car cela ne court par les rues!). Bonne couture à tous et toutes ;-)

  8. Ely says: a écrit le

    Depuis que je suis mamie, j’apprends la couture. Jamais trop tard! J’aime mélanger le tricot (fait main) au tissu, je trouve cela original et sympa.
    Les magasins de tissu se font de plus en plus rares.
    Les tissus ne sont jamais à mon goût, trop laids, trop lourds, trop criards, trop ternes, trop chers, surtout trop chers et je ne parle pas du prix des petits accessoires, fils, boutons, fermetures etc. Dommage…
    Maintenant voici la question que je me pose depuis tout à l’heure: quelle est cette petite machine en photo?

  9. Françoise says: a écrit le

    je peux vous assurez que la couture n’est pas ringard du tout, bien au contraire.
    Je donne des cours de couture depuis 8 ans dans ma commune, et on a été obligé d’ouvrir un deuxième cours, car les demandes sont de plus en plus nombreuses, et les personnes, souvent de jeunes mamans. En effet, c’est super sympa de faire les vetements et ensuite de montrer ce que l’on est capable de faire.
    Pour ce qui est de la couture coté professionelle, mon rêve serait de tenir une mercerie dans le style d’antan, c’est à dire avec un vrai choix et une bonne qualité, mais comme le disait quelqu’un plus haut, il faut du stock, et du coup, beaucoup d’argent à investir. De ce fait, ça reste un rêve.
    En attendant,j’ouvre mon atelier de retouches dans 15 jours chez moi. J’avais déja eu un atelier de retouches il y a 19 ans, puis j’avais été obligé d’arreter, mais là, C’EST REPARTI pour une nouvelle aventure…
    N’hésitez pas à venir me rendre visite et à voir ce que je fais : entremesfils.canalblog.com

  10. Kate Yoko [créations] says: a écrit le

    Je viens de lire les posts et tiens déjà à dire que la question est très intéressante.
    La couture pour moi est une passion transmise par ma grand mère qui était « petite main » pour les grands noms de la haute couture.
    J’ai commencé à coudre parce que je fais un 34, que je pleure lorsque je rentre dans un magasin et que j’en ressors souvent les mains vides.
    Je ne couds pas non plus avec des tissus bas de gamme parce que je ne sais pas d’où ils viennent, parce que le coton est ramassé par des gosses… Donc, le prix d’un tissu, dans la mesure du raisonnable, n’est pas un frein. Je ne fais pas la même chose que ce que je pourrais trouver dans le commerce et j’aime les belles choses.
    Je ne couds pas pour faire des économies mais pour créer quelque chose de nouveau et pour éviter de payer une fringue 90 euros alors que son coût de production avoisine les 10 euros, voir moins. Je n’aime pas qu’une marque me fasse croire à une production française alors qu’elle fabrique on se sait où à bas prix…

    Elles sont plutôt là mes motivations parce qu’au final, le vêtement me revient, certes un peu moins cher que dans le commerce, mais si je compte le temps passé à sa réalisation, cette « petite robe » me coûte vraiment beaucoup.
    Pour info, je vends mes créations et c’est vrai que je ne peux pas sur un produit me payer même au smic. C’est beaucoup de temps passé à créer ses patrons et surtout à les finaliser.
    Mais quel plaisir lorsqu’un modèle original suscite l’envie…

  11. moka says: a écrit le

    J’ai bientôt 28 ans et je fais de la couture depuis que j’ai 11 ans. A l’époque où j’allais aux cours de couture du mercredi après midi pour apprendre les bases, que j’étais au collège…oui c’était ringard la couture! Mais je m’en fichais pas mal, ayant toujours vu ma grand mère coudre, j’ai persisté et bidouillé dans mon coin.
    J’avais laissé de coté quand j’étais à la fac…mais depuis on ne m’arrête plus.
    En ce qui concerne le regard des gens vis à vis de la couture, moi je les trouve plutôt admiratif quand je dis que c’est moi qui fais mes fringues. J’ai même l’exemple de 5 ou 6 nanas qui se sont mises à la couture après avoir vu ce qu’on pouvait faire facilement et pour pas cher, et surtout bien coupé!!!
    Je ne dépense pas des fortunes en tissus, mais me fais plaisir de temps en temps avec des tissus originaux (je rejoins d’ailleurs emana pour son lien, pour les nordistes le spectacle du tissu se trouve deux fois par ans à Courtrai en Belgique).
    C’est vrai que l’explosion des blogs crée une émulation et donne envie de coudre encore et encore, et ça permet aux débutantes de se lancer et prendre confiance.
    Par contre je couds pour moi et la famille. Je fais les cadeaux d’anniv et de noël. Car si on compte le temps passé, cela devient hors de prix. On m’a déja demandé si je vendais…difficile en effet de fixer un prix! Ou encore si je voulais pas en faire mon métier. Très peu pour moi, je préfère que cela reste une passion.
    En tout cas par chez moi, la couture n’est pas ringarde et moi je me promène avec des vêtements uniques. Et tant que ça me plait…je continue. Le rêve? Une vraie pièce pour moi coudre!!!

  12. leonnoux says: a écrit le

    je pense que la couture permet le rapprochement des générations car dans les ateliers
    tous les âges sont présent .Perso j’initie mes filles et ma belle fille aussi bien à la couture , qu’au tricot et au crochet elles apprécient de crées par elle même et elle me téléphone ou viennent dés que la difficulté apparaît
    Le net aide beaucoup aussi car les blog et site apporte les patrons mais aussi les aides nécessaire a celle qui sont seules et veulent se lancer
    pour moi l’avenir de la couture et de toutes les autres activités vont plutôt vers l’embellie
    Continuons vers ça plutôt que vers l’oublie par contre heureusement que internet est là pour nos achats autant de tissus que de mercerie car dans les magasins c’est vraiment très très cher ils devraient se mettre au gout du jours au niveau prix

    1. perrineco says: a écrit le

      Effectivement, au début, je demandais conseil à ma mère lorsque je bloquais!

  13. Séverine says: a écrit le

    J’ai une trentaine d’années.
    Ma grand-mère m’avait appris à tricoter, j’ai oublié.
    Avec ma maman, nous avions fait quelques vêtements (robes, vestes). Pour mes 25 ans, mes parents m’ont offert une machine à coudre (mon père était contre).
    Depuis j’ai fait mes rideaux dans mes appart d’étudiante et c’est tout. Manque de confiance en soi, sûrement. Manque de temps et aussi de place.
    Depuis que je suis maman, j’aimerais m’y remettre. J’ai découvert ce site, pour les ballerines bébé…
    J’habite en Allemagne, et il est très difficile de trouver des tissus, ou alors ils sont hors de prix. Quant à acheter sur internet, je rejoins l’avis de Martine et creacocon, je préfère toucher.
    Dans mes relations, PERSONNE ne coud ou ne s’y intéresse. Les ateliers de retouche sont à chaque coin de rue, car plus personne ne sait ou ne veut prendre le temps de recoudre un bouton.

    Alors oui, on entend plus parler couture, mais c’est surtout à cause des blogs.

    1. emana says: a écrit le

      Bonjour,

      je réponds à Séverine car j’habite aussi en Allemagne et j’ai un super plan pour des tissus très beaux et vraiment pas cher. Le marché hollandais sillone toute l’Allemagne, on y trouve de tout à des prix défiant toute concurrence :
      http://www.stoffmarktholland.de/stoffmarkt/index.php?option=com_content&view=article&id=27&Itemid=22
      Si tu veux me contacter on pourrait échanger sur le sujet.. j’ai aussi 33 ans et je couds intensivement depuis 2 ans, surtout pour mes filles.

    2. Séverine says: a écrit le

      merci emana

  14. CREACOCON says: a écrit le

    Cela fait une dizaine d’années que j’aime ça…

    Mes connaissances se sont accrues vers 2007-2008 avec une « démocratisation » sur internet des techniques, et le développement de tutoriaux. Cela rend plus accessible et facilite la plongée dans le monde de la couture. Parce qu’avant, il fallait sacrément s’accrocher pour comprendre les manuels ou alors avoir la chance de connaître quelqu’un.
    D’autre part, le courant actuel vogue sur le « fait maison », j’espère que, dans le temps, cela se maintiendra… C’est pourquoi il faut partager nos « savoirs »:D

    Au vu des commentaires, moi aussi vivant en province, je suis frustrée de ne pouvoir trouver du beau tissu, à prix raisonnable parce c’est quand même mieux de pouvoir le toucher …

  15. Martine says: a écrit le

    J’ai toujours aimé coudre & aussi beaucoup cousu..mais que c’est difficile de trouver du tissu et j’habite en RP à 50km de Paris, dans une ville de 10.000ha

    Rien, rien du fil et encore sur le marché…la seule mercerie (pas digne de ce nom) va fermer

    Acheter sur le net?? Pour le tissu j’aime toucher et puis les frais de port

    PS: j’aurai voulu être couturière mais ma famille s’y est opposée et c’était en 1965…………

  16. Rébecca says: a écrit le

    Bonjour, j’ai quarante ans, Je trouve que les vêtement que je peux acheter sont de mauvaise qualité.
    Ce que j’ai envie d’acheter coute toujours trop cher pour ce que c’est.
    Il y a souvent un détail ridicule ou pas assez de tissu pour faire des économies.
    Donc je me suis mise à la couture. J’achète des coupons de beau tissu de qualité-donc c’est moins cher qu’au mètre- puis j’achète sur le web des patrons et je me débrouille.
    Avec ma soeur et quelques copines, on en a marre des marques qui vendent de la mauvaise qualité et pour septembre
    on va se faire des rendez-vous couture pour faire ce qu’on aime.

  17. Benelie says: a écrit le

    Perso j’ai effectivement l’impression que ça interesse de plus en plus de monde. J’ai acheté ma premiere machine il y a 3 mois, ma meilleure amie envisage de s’en acheter une en septembre.
    Il y a aussi de plus en plus de cours de couture à coté de chez moi. Une amie m’a dit qu’elle envisageait de creer un atelier pour aider ceux et celles qui débutent.

  18. Ingrid says: a écrit le

    Pour ma part, c’est assez contradictoire. Quand je dis que je fais de la couture, ou du tricot, les gens trouvent ça génial (peut-être qu’ils sont juste polis ?), ou alors ils sont incrédules. J’ai souvent entendu: « et tu fais quoi ? des rideaux et des ourlets ? » Quand ils voient les produits finis, ils disent souvent qu’ils aimeraient bien savoir faire, mais que c’est compliqué, que ça prend du temps. Mais bon, ça reste positif. Par contre, quand on me voit faire, alors là les commentaires peuvent être nettement moins flatteurs. Bref: c’est bien de coudre, mais faut seulement montrer les résultats, ça reste une activité « secrète ».

    A côté de ça, avec une amie on a créé une association il y a 3 ans, et nous avons été surprises par le nombre de personnes intéressées, et par la diversité de ces personnes. On a eu des adhérentes (et oui, seulement des filles) de 11 ans à plus de 70 ans. Lors de nos ateliers, nous avons même eu des petits participants de 6 ou 7 ans. Par l’association, toutes les adhérentes ont essayé aussi bien la couture que le crochet ou le tricot, chacune avec sa vision des choses et son style. Pour celles qui cousent, chacune a sa machine, mais les modèles sont très variés. On trouve de tout de la machine basique des années 50 ou 60, à la machine milieu de gamme électronique d’il y a 4 ou 5 ans.

    D’une manière générale, je ne sais pas si plus ou moins de personnes sont intéressées par la couture. Mais mon impression, c’est que celles qui en font en parlent plus, notamment par les blogs. Là où avant c’était une activité à faire seule à la maison, maintenant on a du partage par les blogs, les salons, les associations. Cette impression se confirme année après année par notre propre association.

    En ce qui concerne les tendances, quand on regarde les blogs, on a l’impression que ce qui est à la mode, c’est de travailler des tissus très beaux et très chers, pour en faire des petites choses mignonnes et raffinées. Dans la vraie vie, c’est différent. Celles que je connais utilisent plus des coupons à bas prix trouvés sur un marché, ou de vieux vêtements, des rideaux, des chutes trouvées ça et là. En fait, le principe reste de faire quelque chose pour un prix inférieur ou égal à celui du commerce, pour une qualité équivalente. Donc les filles ne vont pas mettre 30 eur dans un jersey pour faire un tshirt qu’on trouverait à 5 eur en grande surface. Mais si c’est pour faire quelque chose d’un peu original qu’on trouverait plutôt pour 50 ou 60 eur, et qu’en plus ça permet d’avoir quelque chose à la bonne taille, alors là oui, ça passe mieux. Mais ça, c’est pour celles qui vont jusqu’à faire des vêtements. Pour les autres, la couture se limite aux accessoires (sacs), aux doudous, et éventuellement à du déguisement pour enfant. Je ne sais pas trop si ce qui les limite, c’est le budget, ou si c’est plus une question de confiance en soi, en son savoir-faire, ou une question de temps.

    Pour ma part, je crois que j’ai testé un peu tout ce qu’on peut faire avec des tissus: de l’habillement (pantalons/robes/jupes/hauts/manteaux/déguisements/lingerie etc), de l’ameublement, des sacs, des chapeaux, des tapis pour chiens, des jeux/jouets, de la déco… Comme les autres, si le budget reste une limite, je préfère coudre qu’acheter des vêtements, car je cherche le bon compromis aspect/confort/facilité d’entretien. Et, au final, ça me prend moins de temps et ça me coûte moins cher de le faire moi-même que de faire tous les magasins de la région, dans lesquels je ne suis pas sûre de trouver ce que je veux.

    Même si je suis une passionnée et pure accro, je ne me verrais pas en faire un métier. Mes investissements restent à titre privé. Le dernier en date: des étagères pour stocker les tissus – avec le but utopique d’arriver à les vider un jour. Si je pouvais, je changerais de machine pour aller vers un modèle qui donne des résultats plus professionnels… Et si j’avais le budget ET le temps, ça me dirait bien de suivre des cours de stylisme, pour aller de l’idée de départ jusqu’au patron dessiné aux bonnes mesures.

  19. cilou says: a écrit le

    j’ai toujours vu une MAC chez ma grand-mère et chez ma mère, j’ai voulu m’y mettre vers 20 ans quand mes ours à la fac m’en laissaient le temps. A cette époque, je ne me suis pas posée la question, mais il me semble ( il y a 20 ans ) qu’il n’y avait rien de plus ringard que la couture. Aujourd’hui, nous sommes dans une société qui veut revenir aux « valeurs » d’autrefois, au Home Made et pour cette raison la couture, le tricot et le crochet paraissent un peu moins désuets. Il est clair que sur le Net, ce sont des activités promues par les blogs et de belle façon ! Mais dans la « vraie vie », ne nous leurrons pas nous passons pour des ET lorsque nous disons que nous cousons … Les gens trouvent ça ringards, jusqu’à ce que je leur sois utile pour réparer des trucs ou faire de beaux cadeaux maison à leurs enfants … Mais dans l’ensemble, je le cache, je déteste ces regards ironiques quand j’annonce mes loisirs …
    Je couds pour faire des économies et parce que j’adore ça alors c’est pour moi inconcevable d’acheter des tissus à 30 € le mètre ou alors de manière tout à fait exceptionnelle ! J’ai recours à des boutiques sur le net ou au marché qui propose de magnifiques tissus !
    Je pense qu’on peut difficilement en vivre surtout avec une boutique en « dur » et les charges que cela implique … ça reste un bon complément financier peut-être mais c’est tout.
    Je me verrais bien faire des ventes privées avec des ouvrages « maison » ou des ventes flash sur mon blog, si j’étais à mon compte, je suis toujours choquée de voir ces filles qui copient des patrons et osent proposer à la vente les ouvrages issus de ces patrons qu’elles osent appeler « créations » …
    Bref, pour moi la couture est une vraie passion qui ne me quittera jamais même si elle perd de son aura sur le net !
    Je viens d’ailleurs d’acquérir une nouvelle MAc plus performantes pour assouvir ma passion !

  20. Aymelys says: a écrit le

    Ce thème plairait à mon mari ;) qui n’arrête pas de me dire qu’il lui semble que la couture est une activité de plus en plus pratiquée. Etant une débutante, je lui réponds qu’il a cette impression car je m’y suis mise et que forcément, il en entend parler beaucoup plus qu’avant.
    Pour ma part, j’avoue que ce sont les jolies réalisations d’amies plus que ce que j’ai vu dans les magazines qui m’ont donné envie de me lancer.
    Par contre, il est certain que c’est un loisir qui a un coût non négligeable. J’ai fait peu de vetements pour l’instant (juste une robe et une tunique :/ ) mais dans ces réalisations je recherche plus l’originalité et le « made with love » que l’économie. Meme chose lorsque je fais un cadeau. =o)

  21. Annika says: a écrit le

    Bonsoir,

    Il y a 4 mois j’ai ouvert ma première boutique réelle « BRODEUSES ET COUTURIÈRES », sur ma devanture j’ai bien indiqué ce que je vends et ce que je propose… je ne fais pas de retouches (j’aime pas ça ! même si c’est bien payé), mais presque tous les jours j’ai des personnes qui viennent me demander les retouches !!! Mêmes les mamies qui savent coudre ne veulent plus le faire !

    D’autre côté je constate un vif intérêt pour les cours de coutures et les ateliers créatives. Cette été mes stages très bien marché.

    La mercerie, les tissus etc. ce sont les activités très gourmandes en fonds, pour vendre bien il faut un stock énorme – beaucoup d’argent qui ne tourne pas vite.

    Pour celles qui pensent ce mettre à leur compte dans ce secteur, je conseille vivement les retouches et les cours de coutures, ainsi que la broderie machine (personnalisation est en vogue !)

    Bien à vous,
    Annika

    1. carole says: a écrit le

      Merci Annika, c’est pour cette raison que j’y vais avec une valeur sure pour le début, la retouche. Et merci pour le conseil de broderie, je n’y avais pas pensé. au plaisir, carole

    2. SANDRINE says: a écrit le

      Bonjour Annika,
      Je me permets de vous contacter car j’ai en projet de donner des cours de couture et retouches si besoin. Votre message est optimiste pour moi. Je suis en train de monter une étude de marché sur ma région. Votre message date de 2011, quant est il pour vous? Je serai heureuse de votre retour.
      Merci
      A bientôt

    3. Annika says: a écrit le

      Bonjour Sandrine, pour les cours de couture c’est une activité qui fonctionne toujours bien. Vous pouvez me contacter par formulaire de contact de mon site si vous voulez avoir plus de précisions.
      Bien à vous,
      Annika

  22. Perrine says: a écrit le

    Merci pour vos commentaires !
    @Moutonnette: pas facile de dire exactement ce que l’on pense ;) mais je vois !
    @Beapastriste: je suis d’accord, payer le tissu un peu cher n’a pas beaucoup d’intérêt, sauf pour une belle robe, pour un mariage par exemple
    @Carole: merci pour cet avis du Canada !! c’est très instructif !
    @zigo: la prochaine fois que je croise un Emmaüs, je vais fouiller ;)

  23. Moutonnette says: a écrit le

    Je me suis mal exprimée….60 ans ne veut pas dire ringard….
    en fait je crois que c’est la manière dont sont représentées les choses qui pechent…si on regarde le magasine burda, oui les mannequins sont jeunes…mais les patrons réalisés ne sont pas mis en valeur! Pourquoi ne pas les representé dans plusieurs genre, que ça puisse être attractif pous plus de monde!
    Et d’ailleurs…pour les bébés, je trouve les tissus extrement laids aussi dans mon magasin…
    pas une question d’âge, une question de choix de tissus.
    Après, ce que je voulais dire, c’est que chez moi en tout cas…je ne sais pas comment m’exprimer…mais mes grands mères, si elles se faisaient des fringues, trouveraient tout à fait leur bonheur là bas…et c’est bcp ce genre de personne que je vois dans ce magasin! Mais c’est pt le département qui fait ça!

  24. Moutonnette says: a écrit le

    Je me suis mal exprimée….
    Et d’ailleurs…pour les bébés, je trouve les tissus extrement laids aussi dans mon magasin…
    p

  25. Béapastriste says: a écrit le

    Bonjour,

    Je ne sais pas s’il y plus de monde qui coud. Mais ce qui est certain c’est que ce n’est plus ringard mais plutôt envié de savoir coudre.

    Vêtements, cadeaux personnalisés, déco … tout peu faire objet de couture. Et comme c’est valorisant!

    Mais en plus, les talents des couturières sont souvent recherchés par la famille et les amis qui eux, les malheureux, ne maîtrisent pas les techniques. Ourlets, tirettes, tentures, tout est prétextes à petits services à rendre et par là on entretient la convivialité si importante dans notre monde parfois trop impersonnel.

    Pour ce qui est du prix des tissus, parfois prohibitif, pour ma part, je me fourni au marché et me fais un point d’honneur de ne payer les tissus qu’à un, deux ou maximum trois euros du mètre sinon cela ne vaut pas la peine de coudre.

    Car pour moi, il est impératif d’allier économie et plaisir de créer.

  26. zigo says: a écrit le

    Je rejoins l’avis général. Je suis bénévole dans un Emmaüs d’une très grande ville française, et je m’occupe notamment des tissus. Mais dans cette ville il ne reste, pour les tissus, qu’un T*toSoldes et Eur*dif dans le centre, et un M**dialTissus en périphérie. Nos ventes spéciales de tissus ont donc un énorme succès. Les clientes sont principalement des jeunes femmes dans la trentaine, qui habillent leurs enfants (payer 30 euros une robe en 2 ans, que la puce mettra 1 mois, ça vous paraît normal ?), parfois/souvent elles-mêmes (dès qu’il te faut plus que du 36, tu es obligée d’aller au rayon mémère – j’ai 60 ans, merci !), et elles font bcp de déco (rideaux, coussins, sacs, accessoires). Aussi bcp de femmes dans la cinquantaine, qui rhabillent leur maison, ou leur 2ème maison, + les petits-enfants.
    Pour la mercerie, je les envoie dans un autre Emm. pas loin, régulièrement « dévalisé » … parce qu’à part le MT cité plus haut il n’y a plus rien. Ma collègue là-bas voit aussi surtout des jeunes, et de plus en plus.

  27. carole says: a écrit le

    Désolé mais mon opinion diverge un peu. Je crois que la couture perd du terrain (au Québec en tout cas). Il est beaucoup plus coûteux de faire nos vêtements que d’acheter ceux-ci. On s’entend que la qualité des vêtements achetés au niveau du tissu et de la confection laisse à désiré mais lorsqu’on peut acheter un t-shirt 5 $ (3.5 eur) le choix est facile à faire. Ce que j’observe ici, ce sont les raisons qui ont changé avec le temps. Auparavant nous cousions pour faire des économies, c’était un nécessité, la plupart des foyers avait sa machine à coudre. Maintenant la couture est devenu un loisir, donc une moins grande population s’y intéresse. J’opère une friperie et ce que je vois c’est qu’un vêtement où il manque un bouton ou si un couture est défaite ne se vend pas même si le prix est très bas (1 eur).
    Ce qui fait que j’ai choisi d’ouvrir un atelier de réparations pour débuter. Si la demande se fait sentir, il est certain que j’aimerais donner des ateliers pour la confection.
    carole du Qc

  28. filmagique says: a écrit le

    bonjour à toutes !
    et oui la couture c’est redevenu dans l’air du temps … pourquoi ? à mon avis d’abord pour une question de coût : les vêtements et articles de tissu pas chers sont fabriqués très très loin ;0) et sont souvent de très mauvaise qualité et les articles de bonne qualité sont beaucoup trop chers pour la majorité d’entre nous donc une seule solution : faire soi-même ! en plus on a des objets uniques à notre goût et à notre taille (et oui on n’est pas toutes faites pareil !) et en ce qui concerne la déco et les accessoires si en plus on les brode on a carrément des objets d’art ! lol
    de plus à l’aide des forums si on a quelques petits talents et de l’imagination on peut faire partager ses tutos avec d’autres et ainsi faire débuter la couture à des « petites jeunes » ! lol – je ne suis pas peu fière d’avoir fait tomber dans la marmite de la couture des jeunes femmes qui avaient peur de se lancer ! et voilà encore de nouvelles accro !
    bonne journée à toutes
    biz de Filmagique

  29. odettedesarts says: a écrit le

    Bonjour!
    Je pense que la couture revient en charge pour le coût, l’originalité,l’adaptation à des tailles « hors commerce », le plaisir de créer…..
    Nous allons créer un atelier dans ma petite ville:dans un bistrot sympa! et pour répondre à Moutonnette,tous les a^ges seront représentés (60ans ne veut pas dire ringard)
    Il est vrai que pour les fournitures,il n’y a guère qu’internet,mais avec mes plus de 60 ans,je m’y suis mise..et puis il y a l’entraide!
    Bonne à toutes et tous(un homme m’a demandé de lui apprendre à se servir d’une machine!)

    1. jisa says: a écrit le

      Contente de vous entendre dire que 60 ans c’est pas ringard.
      J’ai un peu plus de 60 ans et je peux vous dire que j’aime les choses moderne. Et les vêtements très mode.
      Alors bon j’ai été vexée (un peu)par le message de moutonnette. LOL
      jisa

  30. Moutonnette says: a écrit le

    J’ai aussi l’impression que ça devient plus en vogue, mais seulement chez les femmes très web!
    On voit de super créas, du super tissus, et là on se dit OUAH, vraiment, ça devient populaire
    MAIS
    quand on retourne dans la « vraie vie » : les magasines dispos proposent le plus souvent des patrons plus ou moins ringards (difficiles à adapter en plus morderne pour une débutante comme moi), le magasin de tissus de ma ville a un choix de tissus exécrable…enfin, très bien pour des dames de la 60aine. Mais pas un esprit jeune du tout. Je n’y achète que la basique du basique. Alors qu’avec un petit effort….

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.