Commentaires

  1. Pom' says: a écrit le

    très sympa ! j’imagine tout de suite ma poupette dedans !

  2. perrineco says: a écrit le

    Je comprends 🙂

  3. mark saniez says: a écrit le

    Lorsque j’étais petit garçon au début des années 70,ma mere me confectionait des barboteuses courtes à bretelles,et reserées aux fesses serées elastiquées, et bouffantes dans un tissus bleu-marine leger,et je crois en avoir porté jusqu’à mes 7 ans,tant que je n’allais pas à l’école.Mes cheveux non plus elle ne me les coupa pas non plus ,ce qui fait que meme à 6 ou 7 ans je ressemblais plus à une fille,des fois étant à la grille de la cour de notre maison,les gens en me voyant disaient oh quelle jolie petite fille,ce qui enchantait ma mere apparament ,car tous les 6 mois elle m’en refaisait une toujours avec des bretelles.Mais me voyant me raprocher trop de la grille et de la route,elle decida vers mes 4 ans de m’attacher au poteau du fil à linge avec un harnais en cuir bleu ce qui m’agaçait et je jetais tout au tour de moi et meme cassé des pots de fleur,et la j’ai eu le droit au martinet sur mes belles petites fesse blanches et par la suite mes belles petite fesses portaient les traces du martinet,et ma mere me surveillant de temps en temps regardant si je ne m’étais pas détaché martinet en main!Sinon je me suis habitué,et après mes 7 ans rentrant à l’école du village ,ma barbotteuse fut abondonée et mes cheveux coupés très courts à la brosse!

  4. carmen glosser says: a écrit le

    En lisant l’histoire de mark Saniez dans sa barboteuse et fessé au martinet par sa mere et toujours enfermé derriere ses grilles sans pouvoir sortir jusqu’à temps qu’il aille à l’école primaire J’ignore de quelle région il était ,mais j’ai subi le meme sort ,et j’étais du grand Est dans un petit village avec le minimum ainsi qu’une toute petite école ou je suis allée ,Tandis que moi meme lorsque j’ai été à l’école,aprés mes 6/7 ans je les ai toujours portées mes barbotteuses avec bretelles ainsi qu’un beret enfonçé en permanance sur ma tete et comme nous habitions au long d’une grands route nationale et dangereuse ma mere dés qu’on sortait c’est à dire que notre grille était ouverte j’étais moi aussi mise dans un harnais bleu en cuir avec laisse ,en fait je le portai autant que mes barboteuses trés courtes avec bretelles bien tendues!mais comme c’était un petit village et que peu d’élèves dans cette école personne ne remarquait rien !Ma mere elle aussi me faisait mes vetements car elle était habille des mains et en plus j’avais des cousins et cousines que dés que leurs barboteuses n’allaient plus c’est moi qui les portaient,en fait je crois que jes les ai portées jusqu’à mes 9 ans à l’époque toujours avec des bretelles et le beret ,mon harnais en cuir bleu je l’ai aussi porté jusqu’à cet age la également!Bref ma mere voulait me voir toujours harnachée de cette façon !Je me rapelle lorsque nous n’avions pas école et que je Jouais dans notre cour mais toujours harnaché et meme mon harnais en cuir aussi sur moi ,si je faisais trop aboyer le chien ou que je faisais trop de bruit ma mere qui avait toujours son Martinet dans sa poche de blouse m’attrapait et me liait au banc dans la cour pour me donner de bonnes fessés au martinet ,qu’est ce que j’avais mes fesses bien rouges et bien douloureuses aussi mais c’était comme ça !Autre chose ma mere avait ses cheveux toujours coupés bien courts ,à la brosse et bien moi aussi c’était la meme coupe ,et j’ai consevée mes cheveux à la brosse jusqu’à mes 16 ans ,certe je ne portais plus de barbotteuses ni de harnais ,mais je devais porter des jupes plissées en bleue marine avec bretelles,et toujours le beret et bien sur toujours corrigée au martinet à toute volée sur mes fesses et ceci au moins jusqu’à mes 16 ans ,mais à cette époque c’était la mode ,car dans notre petite école dans notre village nous étions tous plus au moins habillés pareil garçons et filles et fessés au martinet à coup sur ;Enfin encore une fois c’tait tout somplement la routine avec nos meres et si on se plaignait nos meres nous doublaient nos punitions!

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.