Vos mésaventures en couture !


crédit photo alsokaizen

On fait toutes (et tous) des erreurs quand on coud: le découd-vit’ est en général notre meilleur ami !
Régulièrement, je couds un endroit sur un envers, ou bien je pique une couture en prenant du tissu d’une autre partie du vêtement dans la couture ;(

Et vous, quelle est votre pire anecdote sur vos ratages en couture? Comment réagissez-vous?
En effet, il est inutile de pleurer sur son tissu même si l’envie peut être forte ! Parfois, le vêtement doit être laissé de côté, le temps d’avoir le courage et l’envie de s’y remettre, de défaire et refaire ou alors d’adapter et confectionner un habit qui ne ressemble pas à ce que vous aviez prévu.

Certaines lectrices nous ont fait part de leur mésaventures en couture. Les voici et j’espère que vous ajouterez les vôtres dans les commentaires!

Endroit / envers

“Un dimanche j’ai fait un pantalon pour Louis, en jean et doublé en plus. J’ai réussi après ces erreurs : une jambe cousue bon coté et l’autre jambe coté doublure… bicolore oui ==> découvite !
Après cet épisode, oh ben tiens par où on rentre le loulou ? ah, mince t’as cousu la taille ensemble==> découvite.
A la fin de l’après midi j’étais entourée de mini fils décousus… MAIS j’y suis arrivée et Louis a de suite adoré et dit « tout doux dedans » :) ”
– Christelle

“Se rendre compte au moment de l’assemblage d’un pantalon qu’on a découpé 2 jambes droites.”
– Marie-Laure

C’est trop petit !

“Prendre toutes les mesure de sa princesse pour réaliser une robe sur mesure…. « créer » le patron (issu d’un livre de couture pour petites filles) au mesure de la dite princesse et oublier les marges de couture et avoir une robe bien trop petite et pas d’autre princesse sous le coude plus petite que la notre pour la donner ^^ Et ne plus avoir assez de tissus pour en faire une 2eme et voir sa princesse partir en pleurant !”
– Marion

“etre super fiere d’un premier pantalon fait pour mon loulou puis en lui essayant, se rendre compte qu’on a oublier de calculer la place que prend la couche… le dit pantalon arrivait à moitié des fesses…”
– Cathy

“Acheter un tissus de créateur pour faire une robe pour un mariage (pas une robe DE mariage, heureusement). Choisir un modèle assez compliqué. En baver. En rebaver… mettre beaucoup de temps. Etre très fière du résultat. Attendre le mariage avec impatience… Prendre 9 kilos :((((((((”
– une autre Cathy

“une cliente Madame P. entre dans l’atelier de retouches ou je travaillais , un pantalon à la main.. ».pourriez vous me le rallonger svp, la couturière de l’atelier X l’a trop raccourci? ».. ».oui bien sur « répond la collègue..je travaille 2 jours plus tard sur ce pantalon et y fait..un ourle t( je le raccourcis!!)..la cliente l’essaie »..mais il est encore plus court!!! » moi paniquée.. ».ben c’est le but de l’ourlet » :( oups !! c’est vrai il fallait le rallonger!!! je ne savais s’il fallait rire ou pleurer de son malheur!!! (il lui arrivait mi mollet!!)”
– Nat

C’est cousu là où il ne faut pas

“Ben moi tout simplement chuis tellement maladroite (dans la vie en général) que j’ai réussi a me planter l’aiguille dans la main en cousant a la pédale. Quand il a fallu relever l’aiguille bien enfoncée dans la peau) entre le pouce et l’index) j’ai cru que j’allais tourner de l’oeil”
– Mue

“Très simple: se concentrer près d’une heure pour bien coudre l’ourlet d’une grande robe qui tourne, achever et réaliser qu’on a cousu la manche du haut qu’on porte avec une bonne partie de la robe :)”
– Soizic

“Pour un calendrier de l’avent j’avais confectionné une multitude de poches pour coudre ensuite sur un panneau l’ouvrage etant très grande je le posais sur mes genous et cousais à la mains … au bout de 3 heures de cousettej ‘ai voulu posé l’ouvrage mais je l’avais cousu sur ma jupe !!!!!”
– Isabelle

La manip qui tue

“J’avais cousu une poupée, j’avais implantée tous les cheveux mèche par mèche… des heures de boulot. Je dessine les yeux et comme je n’étais pas satisfaite, sans réfléchir, j’humidifie un coton tige pour effacer l’oeil => le feutre se propage sur tout le visage => ma poupée s’est transformée en Jocker de Batman!”
– Thelma

“Coudre une housse de couette et faire connerie double: coudre tout le tour même l’ouverture-rabat ET laisser le decoud-vite à l’intérieur. Je me demande toujours comment j’ai fait mon compte…”
– Marianne

Une question de tissu

“Dégoter un beau coupon de tissus chez Emmaus…Se faire une belle robe pour une soirée chez des amis…Arriver chez ses amis et se rendre compte que votre robe et leur rideau ont le MÊME tissus….”
– Mini Morue

“J’ai cousu un magnifique (et grand) sac dans un tissu stretch. Le hic c’est que je n’ai pas pensé a faire une doublure, aussi bien que dès que l’on y mettais quelque chose, même de très leger, le sac s’allongeait, s’allongeait, s’allongeait…. je l’ai jeté!”
– Lola

 

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. Narriel a dit : a écrit le

    Merci pour cette franche rigolade! Je me sens moins seule devant mes bêtises! Ma dernière en date: je couds une tunique pour ma fil,e, avec une parementure au col. Je couds tout très soigneusement, je crante mes coutures et je réduis les marges, pour m’apercevoir au moment de repasser que j’ai cousu la parementure à l’envers, sur l’endroit! J’ai du tout découdre et recoudre, mais pas facile avec des marges minuscules!

  2. Anne BAILLON a dit : a écrit le

    Bonjour,
    Bien rigolé de vos mésaventures. Je ne suis pas indemne de ce genre de bêtises. La plus fraîche en date : au moment de refaire la coulisse d’un pantalon de ma nièce, impossible de mettre la main sur le vêtement. Finalement, il était parti dans un sac de linge d’une de mes filles à qui je lave son linge. Anne

  3. nanibus a dit : a écrit le

    Perso… Il va falloir que je rachète un découd vite, tant il est usé!…
    Connaissez-vous le bermuda, où il faut « rentrer » sa main à l’interieur pour ouvrir/fermer la braguette ??? ( je ne sais toujours pas comment je m’y suis prise pour arriver à ça!)
    Les salopette BB, trop mimi, tellement pleine de détails… Où j’ai mis tellement de temps à la coudre, que mon petit n’a JAMAIS put la porter! ( ça grandi vite à cet âge là… ;))
    La tunique cousu pour ma dernière grossesse… Si j’avais tenu compte que j’allais prendre du ventre…. J’avais oublié la poitrine!… Aujourd’hui niveau poitrine: je rentre, mais pour le reste… On dirait que je suis toujours enceinte!!!
    Les maniques, cousu avec une ouate « standard », inutilisable (sauf en déco),c’est tout juste si elles ne fondent pas au contact de la chaleur!
    Les ourlets coupés trop courts… Un côté correct, l’autre au-dessus de la cheville….
    J’en ai tout un sac de mes aneries couture….
    Mais je m’accroche!Et puis ma tribu est sympa… Ils se moquent « juste un peu »…..Grrrr…. ;)

    1. perrineco a dit : a écrit le

      Très drôle :)

  4. Nicole a dit : a écrit le

    Quel festival!!! Un vrai régual! Je me sens moins cruche d’un coup!

  5. BART GENEVIEVE a dit : a écrit le

    bon , je ne m’ameliorre pas trop .j’ai confectionné les robes de princesses pour mes petites filles .ha elle étaient superbes (les filles et les robes) seulement pas de confort pour elles ……j’avais oubliais d’enlever les éplingles à têtes autour de la taille après la piqure BRAVO MAMIE

  6. Brodisis a dit : a écrit le

    C’est vrai que je me sens moins seule à vous lire (je ris mais je ne me moque pas )outre coudre envers avec l’endroit coudre ensemble le devant avec une manche et j’en passe mais je crois bien que j’ai le pompon mdr ! il y a quelques années mes débuts en couture j’ai fais un body en panne de velour noir bien mis tout bien le tissu dans le même sens tout bien je vous dis … je l’essais j’ai bien peiné à le passer (et encore vous n’avez pas idée) je me tortille et ouf j’y arrive mais ça sers beaucoup beaucoup trop …mais pour le quitter impossible il était bloqué au niveau de la poitrine et je ne pouvais pas l’enlevé j’ai été obligée d’appeler mon mari pour qu’il m’aide à sortir de ce carcan … j’ai juste mal lu il fallait du velour élastique et mon tissu était « normal  » c’est souvenir « cuisant » lui a bien ri et moi contrariée (et encore le mot est faible )un moment de « couture » que mon mari n’oubli pas de me rappeler de temps en temps bon il y a plus de 20 ans il y a préscrition mdr

  7. chrisy a dit : a écrit le

    J’ai passé 2 mois pour réaliser ma tenue pour mon mariage, composée d’un bustier en soie sauvage et d’une jupe longue également en soie sauvage. Le matin du mariage, le temps anonçait une journée très chaude (en fait ce fut une journée caniculaire). J’ai donc mis du déodorant « sans trace » « sans alcool » etc… résultat deux énormes tâche sur la soie du bustier. Ce qui donnait l’impression que j’avais transpiré comme si je venais de réaliser un marathon… grr… j’ai passer ma journée à éviter de soulever les bras…

    Le kniker’s du baptème de mon fils : je l’ai cousu avec un fil non adapté, à la fin de la journée on voyait sa couche.

    La robe de baptème de ma fille : une robe en lin couleur champagne que j’ai brulée la parmenture intérieure lors du énième repassage le matin du jour J.

  8. CilouSeamstress2B a dit : a écrit le

    J’ai bien ri en lisant toutes ces anecdotes… Où je me retrouve souvent!
    J’ai les cheveux très longs et il m’arrive de les coudre en même temps que mon ouvrage…
    Et, fidèle aux préceptes de PetitCitron, j’ai repassé l’autre jour mes coutures pour les ouvrir puis marqué au fer l’ourlet à venir, que je venais de mesurer avec le mètre ruban, lequel s’est retrouvé sous le tissu pendant le repassage: je suis maintenant l’heureuse propriétaire d’un mètre ruban fondu!

  9. SevCarEve a dit : a écrit le

    Morte de rire devant vos mésaventures parce que je m’y suis vue. D’ailleurs il m’en arrive des pas mal non plus au point que je me surnomme la Cruche dans ces cas là.

    Le coup de la canette vide, un classique plusieurs fois arrivé à mes dépens. Rageant. Celui de coudre tout même l’espace pour retourner alors qu’on avait prévu de le faire, aussi. Et lorsque je me suis lancée dans ma première couture pour moi, une robe d’un livre japonais, j’ai oublié les marges de couture et je ne l’ai jamais fini.
    Mais aussi :
    Réfléchir pendant presque 1 heure sur le comment insérer la doublure à l’intérieur du sac afin que les coutures des 2 tissus se retrouvent cachées après couture et retournement, se mettre enfin à coudre et s’apercevoir qu’on s’est finalement plantée !

    Utiliser de la feutrine pour faire des appliqués sur un pantalon et se rendre compte après lavage qu’elle a rétréci et que le motif ne ressemble plus à rien !

    Prendre son temps pour poser un biais, le fixer avec des épingles, coudre doucement et voir qu’en fin de compte l’arrière n’est pas parfaitement cousu. Je viens d’apprendre qu’il existait des pied pose biais mais mon magasin Singer connait pas la référence pour ma machine ! Bouhouhou.

  10. pascale a dit : a écrit le

    Bonjour,

    Je viens de prendre un grand BOL de fou rire.
    Merci à toutes pour vos déboires.
    Mais, ne croyez pas qu’il ne m’en est pas arrivé de pareils!!! Je couds aussin et fais du patchwork; alors coudre, défaire et recoudre, je connais aussi.
    Je vais tout relire depuis le début, et me moquer gentiment de vous toutes, en m’inclutant dans votre groupe.
    A bientôt.

  11. Béapastriste a dit : a écrit le

    L’avantage de cette rubrique c’est que l’on se sent moins seule et que l’on ri bcp des bêtises des autres.

    Des siennes, on en pleurerait bien mais de savoir que d’autre on fait la même chose on s’en console un peu.

  12. Laetitia a dit : a écrit le

    Ben moi pour faire un sac j’avais besoin de découper 2 morceaux : le tour et le fond. J’ai commencé par couper le tour (le grand morceau), puis le fond (plus petit). Et puis je me suis aperçue que j’avais coupé le petit dans le grand, au lieu de le tailler dans la chute… Il reste à racheter du tissu, ou bien à rafistoler (c’était pour la doublure, et le magasin est très, très loin… alors j’ai rafistolé…)

  13. BART GENEVIEVE a dit : a écrit le

    j’ai fait des bêtises moi aussi .un pantalon pour mon fils : j’ai coupé le trop de tissu pour faire l’ourlé ,j’ai oublié de compter la hauteur du retour du bas , coupé à raz .FOUTU! et la jupe de ma cousine que j’ai brulée au repassage pour bien marquer le pli creux du devant HONTE !!

  14. lylame a dit : a écrit le

    merci pour ces témoignages, c’était follement drôle et ô comme je suis rassurée de constater que je ne suis pas la seule à mettre plusieurs mois à faire les ourlets de rideaux!!!

  15. GLUCOSE a dit : a écrit le

    Premier vêtement réalisé de mes propres mains : un très joli pyjama dans un tissu précieux mais difficile à travailler… je sur sur sur file les coutures pour être sûre de sa solidité puis… je me rends comptes que j’ai cousu toutes les ouvertures ! C’est devenu un coussin. Le découd-vite, c’est bien, mais si vous avez cinq couches de coutures, c’est la crise de larmes et le côté des doigts découd-vité !

  16. cam a dit : a écrit le

    exellent et trop drole toutes ces aneries!!!! lol

    ici la derniere en date…. me suis trompée de coté pour thermocoller ma triplure au tissu et celle ci s’est collée à ma table a repasser ….. autant dire q’il va falloir lui refaire une housse car chaque fois que je repasse un truc maintenant ça pue!!! grrrr

  17. thesym a dit : a écrit le

    j’ai bien ri et me sent un peu moins bete car avant-hier j’ai enfin raccroche mes doubles rideaux (contente de moi ca faisait presque 1 an qu’ils attendait d’etre raccourci pour les 2 de la fenetre et rallonge pour celui de la porte) m’enfin je raccroche et m’apercoit qu’il y en a un plus long que l’autre …pfuuu pourtant j’ai bien enlever la meme longueur au 2 j’ai verifie mes chutes . pas encore raccourci le 2eme j’attend mon courage… pi je me ferait plus avoir je mesurerai du haut et non plus du bas …

  18. Bobine a dit : a écrit le

    Excellent le découd vite dans la housse de couette .Problèmes d’endroit et d’envers …la galère . Très drôle aussi de coudre l’ouvrage avec sa manche
    La journée a bien commencé avec le rire . Merci à toutes , je vais à ma machine et faire comme nous toutes des erreurs quelquefois plus ou moins drôles

  19. xiane a dit : a écrit le

    arff j’ai bien ri en lisant toutes vos mésaventures, et cela m’en a rappelé une, arrivée à ma mère
    elle recyclait tout, avant que ça devienne la mode, et elle avait dans l’armoire un vieux pantalon dont elle souhaitait faire une jupe
    elle va chercher le pantalon dans la pénombre, découd tout, retaille, se fait une super jupe tout en se disant : « bizarre, j’avais l’impression que le tissu était plus foncé … »
    le we arrive, mon frère aîné rentre et comme il avait ce soir-là une sortie un peu officielle, cherche son costume et n’en retrouve que la veste ! ma mère s’était trompée de pantalon et n’avait pas pris le vieux, mais celui du costume tout neuf de mon frère !
    la fois d’après elle a pris soin d’allumer la lumière et de vérifier 2 fois avant de (re)commencer !

  20. Béapastriste a dit : a écrit le

    Comme vous toutes, bcp de choses me sont arrivées car je suis un « peu » « bcp » distraite. Deux jambes identiques, la manche droites à la place de la gauche, un pan de jupe coupée dans le mauvais sens du biais …

    Mais hier le pompom, je refaisais une chaise de bureau.
    Pour la toute première fois j’ai une agrafeuse électrique en main (qu’est ce que c’est que cela ?)je mets toutes mes 1000 agrafes avec un peu de difficulté, retourne l’assise, admire le résultat contente de moi le tissus est super tendu … Passe la main avec insistance et là horreur les agrafes sont trop longues, elles rentreront dans les fesses!!!!

    La situation est piquante.

    Faut que j’achète des agrafes plus courtes et que j’enlève les 1000 agrafes pour pouvoir recommencer et s’assoir enfin sans risque de se perforer les fesses.

    Et zhom analysant la situation d’un oeil mâle (mal) me lance « comment ne t’en es tu pas rendu compte avant la fin? » Snif, il a évidemment raison et on ne m’y reprendra plus.

  21. isabelle vidal a dit : a écrit le

    qu’il est bon de rire! et de se sentir moins cruche, pour entre tant d’autres bêtises, avoir terminé avec soulagement une longue, très longue couture en arrondi et réalisé après tous ces terribles efforts de concentration qu’l y avait belle lurette
    que la bobine de fil était vide.
    ou d’être obligée de découdre une couture mal faite… et refaire la même ânerie !
    et pleurer de rage…

    1. perrineco a dit : a écrit le

      ah oui, la canette vide !!!

    2. thesym a dit : a écrit le

      la canette vide j’ai fait aussi mais c’etait sur une petite piece donc vite decousu

  22. Mamie-Thé a dit : a écrit le

    Merci pour ce partage de mésaventures couturesques…
    Celle qui remporte.à mon avis, la palme est Marianne avec son découvit enfermé dans la couette…
    Trop drôle… enfin à lire…
    Je suppose que Marianne, elle, a moins ri quand ça lui est arrivé…

  23. Cardegio a dit : a écrit le

    Ce qui est sûr, c’est qu’on se reconnait TOUTES sur tous ces exemples : épingles oubliées dans les ourlets (la prochaine fois je les place autrement), couper 2 manches identiques (la proch fois je les essaie avant), oublier les coutures, (la proch fois je les prévois + larges), les vêtements qui n’en finissent plus et puis qui ne vont plus, et découdre car on pense s’être trompée et une fois à plat « non c’était bon » !, et coudre le clendrier de l’avant sur sa propre jupe : EXCELLENT !
    Je dois en préparer un pour Noël, je vais y faire très attention ! Merci pour tous ces moments « vécus » !

  24. filochette a dit : a écrit le

    Ah merci, franchement j’ai bien rigolé moi aussi en lisant tout ça; je me suis reconnue aussi ! Le coup de la jupe qui est dans le même tissu que les rideaux c’est franchement excellent, et c’est vrai que cela peut arriver !! Moi, pas plus tard que la semaine dernière, j’ai tout simplement voulu tester une nouvelle façon de faire mes ourlets, en mettant des épingles sur le pli de l’ourlet et en repassant. Le problème c’est que je les ai oubliées et que j’ai cousu en les laissant dans l’ourlet !!! Impossible de les sortir, Merci le découds-vite ;)

    1. perrineco a dit : a écrit le

      he he ! ça m’arrive aussi, mais je force pour enlever les épingles!

  25. dodlod a dit : a écrit le

    j’ai bien rigolé en lisant!! je me suis reconnue dans plusieurs situations! les marges de coutures oubliées, je connais, l’envers l’endroit aussi! le découd vite aussi jusqu’à cette semaine avec un col de chemise pour mon loulou! J’ai vaincu mais j’ai bien cru que ça allait partir à la poubelle au bout de 3 pattes polo découpées pour arriver au résultat escompté!

  26. Delphine a dit : a écrit le

    Merci merci merci pour ce billet franchement drôle, je me lance dans la couture, j’en suis à mon premier ouvrage et quand je vois le temps qu’il m’a fallu juste pour couper le tissu tellement j’avais peur de me planter, je me dis qu’il m’en reste encore de biens belles à découvrir… :p

  27. couture online a dit : a écrit le

    Avoir cousu les manches inversées, la droite à gauche et la gauche à droite, me dire « super j’ai presque fini » et bin non:)

    1. perrineco a dit : a écrit le

      Aie, c’est dur, ça !!

  28. Aurélie a dit : a écrit le

    Se motiver pour une journée de couture marathon (du genre « je fais l’ourlet de ce rideau qui traine par terre depuis des semaines »), casser l’aiguille de sa machine, se rendre compte que c’était la dernière et que la mercerie est fermée car on est dimanche.

    1. perrineco a dit : a écrit le

      très bon !

  29. co a dit : a écrit le

    Avoir l’idée géniale et originale d’utiliser des bretelles pour faire des anses de sac…sans penser qu’une fois rempli le sac allait se transformer en véritable sac à ressorts, trés énervant! Après avoir refait les anses et gardé juste les attaches des bretelles, heureusement, il est devenu super!

  30. mamichantal a dit : a écrit le

    merci pour ces crises de fou rire !!!! ah ça fait du bien et puis ça rassure de savoir que l’on n’est pas seule à faire de bêtises……
    pour moi la dernière en date ??????? je fais un sac doublé et avant de monter la doublure je couds des poches sur les cotés (de la dite doublure !) , ensuite j’assemble et toute fière de montrer au chéri mon « oeuvre » en le retournant pour lui faire voir lesdites poches, nous nous apercevons que sur un coté y en a une qui a la tête en bas !!!!! Bouhhhhhhh Merci découd- vite, et je recommence…….!!!!

  31. Amaladine a dit : a écrit le

    l’oubli des marges de couture pour une création maison, ça on est tous passé par là !!!
    et le coup du tissu rideau !!!
    Merci pour ce billet très drôle

    1. perrine a dit : a écrit le

      C’est l’été, il faut se détendre ;)

  32. miss prairie a dit : a écrit le

    mais qu’est ce que j’ai ri de lire cet article merci pour ce moment de pur bonheur. Je ne coud, cous (punaise comment ça se conjugue cette histoire !!!)pas mais j’aimerai bien mais en vous lisant je me dis que ces aventures pourraient m’arriver je suis très tête en l’air !!!

  33. Jhne a dit : a écrit le

    Ah et se rendre compte que le chat est en train d’essayer de gober une aiguille qui a malencontreusement atterri sur le sol. Le flip.

    1. perrine a dit : a écrit le

      oups!!!

  34. Jhne a dit : a écrit le

    Etre toute contente de commencer a couper le tissu pour se faire une jolie jupe… et se rendre compte qu’on a pas acheté assez de tissu… ^^

  35. Aurélie a dit : a écrit le

    Tailler un sarouel (heureusement, taille 12 mois), commencer à coudre, se rendre compte qu’on s’est trompé de sens, découdre, et se rendre compte que… non, on ne s’était pas trompé de sens ! (et tout recommencer ^^)

    1. Cardegio a dit : a écrit le

      Horrible !!!

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.