Interview Métier: Priscille, styliste

Priscille est une jeune styliste qui de mode qui crée des vêtements et des accessoires (comme ses jolies ceintures) via sa ligne hysteriko. Je l’ai interrogée pour en savoir plus sur son métier, son travail. Merci Priscille d’avoir pris le temps de répondre!

Petit Citron: Peux-tu décrire ton métier?
Priscille: Je partage mon temps entre la création de la ligne hysteriko – marque de Prêt-à-Porter féminin et Accessoires – et les Ateliers Créations «du Fil et une Aiguille» – une découverte de l’univers de la couture. Un apprentissage des techniques de couture en réalisant ses propres créations.
Actuellement, je travaille seule sur la ligne vêtements et l’organisation des ateliers.
J’ai un emploi du temps type que j’adapte en fonction des événements (salons, ventes créateurs, etc…).
Je consacre en moyenne 3 journées à la production chaque semaine.
Le reste du temps est fractionné entre la préparation des ateliers, la recherche de nouveaux fournisseurs, des points de vente, salons créateurs, élaboration des collections, de lieux pour les accueillir les ateliers…

PC: Comment crées-tu les modèles que tu proposes sur ton site web ?
Priscille: Je suis derrière tout le processus de création de chaque collection. Le rythme est de deux collections/an.
J’imagine les pièces qui constitueront la collection, je les dessine, j’imagine les tissus. J’essaie de trouver des tissus qui se rapprochent le plus possible de mes idées.
Je peux aussi travailler à partir de tissus qui m’inspirent comme ceux que je ramène de voyage. C’est en voyant et en touchant les étoffes que j’imagine instantanément les coupes et les mélanges de matières.

Par exemple pour une collection P/E la phase de réflexion des pièces commence en Décembre. Ensuite, le travail sur les coupes et les patrons, l’achat des tissus et fournitures (dentelles, biais, etc…), les 1ers prototypes sur Janvier. De Février à mi-Avril c’est la production. Séance photos, dépôt en boutiques et préparation des salons, ventes créateurs, ventes privées… de Mai à Août.
Durant les mois plus creux comme janvier/février ou juillet/août j’organise des sessions de productions plus intensives.

PC: Comment as-tu appris à coudre ?Quel est ton parcours professionnel ? Qu’est-ce qui te plaît le plus dans la couture ?
Priscille : Autodidacte, j’ai quand même appris les bases de la couture avec une couturière de métier qui «savait tout faire !», ces bases nécessaires à la réalisation des idées que j’avais en tête.
Petite, ma mère était abonnée à tous les magazines féminins (ELLE, Marie Claire, Vogue, Madame Figaro, l’Officiel…), j’étais plongée dans les pages mode en permanence ! J’ai toujours aimé les vêtements.
A 8 ans je mixais mes vêtements d’été avec ceux d’hiver. Le mélange des petites robes à fleurs d’été avec les collants et les gros gilets en laine m’intéressait déjà beaucoup… Pour moi le vêtement était synonyme de jeu, je fabriquais toujours de nouveaux déguisements !
J’ai toujours garder cette idée de jeu de matières, de coupes et de silhouette.
Savoir jouer avec ces codes vestimentaires.
Un parcours professionnel atypique, ma passion pour la danse et le théâtre m’ont amenées à collaborer avec des compagnies de danse pour la création de tenues de scènes.
Une expérience de travail avec les enfants dont l’une des missions était de leur transmettre un savoir via les livres, leur donner l’envie de découvrir par eux-mêmes.

En 2004, l’idée de créer une ligne atypique a commencé à germer dans ma tête.
La découverte d’autres cultures par le biais des voyages en Asie (Inde, Népal, Pakistan) a été décisif dans l’élaboration de mon projet (2005).
L’idée d’un PAP ethnique-urbain est devenue plus concrète. C’est au retour de ce voyage que j’ai commencé à créer une petite collection inspirée de ce parcours.
1ers retours positifs.
Forte de cette première expérience, j’ai pris mon temps pour monter mon projet.

L’idée de proposer des Ateliers Création est venue naturellement, en commençant d’abord avec des maisons de l’enfance, j’ai ouvert le concept aux adultes.
Dans le même temps, j’ai intégré une couveuse d’entreprise pour construire un projet solide combiné à un emploi à temps partiel dans une boutique de PAP où j’ai développé mon sens commercial.

Ce qui me plaît dans la couture, la préparation d’une collection : définir les pièces, les tissus, les coupes. Une fois les tissus trouvés, la fabrication des 1ers prototypes.

Mon style : créatrice dans l’air du temps, j’imagine la ligne hysteriko comme un libre jeu entre codes et contraintes. Décomplexée mais exigeante, l’allure est au centre de mon travail.
Je dessine, coupe, sculpte des silhouettes subtiles où richesse des tissus – soie, coton, laine – rime avec lignes épurées.
Un univers atypique et poétique à la féminité décontractée et raffinée.

Positionnée milieu de gamme, chic et contemporaine, hysteriko s’adresse à une catégorie de femmes modernes qui aiment la mode avec une envie de se différencier. Une femme citadine, romantique et bohème attirée par le côté décalé, ethnique et coloré de la marque.

Les points forts de la marque :
Un travail sur les coupes simples et intemporelles dans des matières raffinées
Des séries limitées pour un renouvellement régulier des collections
Une attention constante au respect des matières et des finitions
Toutes les collections sont créées et fabriquées en séries limitées de façon artisanale

PC: As-tu le temps pour coudre pour toi-même ? Qu’est-ce qui t’inspire ? As-tu des astuces à partager avec les lectrices de Petit Citron ?
Priscille: Je couds plutôt l’après-midi, plus de temps, quand je suis en phase de production intensive je couds de 9h à 19h avec une petite pause.
Au début je ne prenais pas le temps de coudre pour moi. J’ai vite compris que pour une créatrice de vêtements il était primordial de porter ses créations surtout sur les salons ! Voir les vêtements bouger donne envie de les porter ! Ca m’a aussi donné confiance.
Je travaille avec des tissus naturels, le coton, voile de coton, piqués de coton, la soie, la laine, les mailles coton/soie. Je trouve mes tissus lors de mes voyages et en Rhône Alpes, au hasard de mes déplacements en Europe.
Ce qui m’inspire, les voyages bien sûr, mais aussi toutes les atmosphères créatives actuelles ou passées, la musique, le cinéma, observer les gens dans la rue…

Astuces :
Les sites burdafashion et burdastyle pour des patrons à télécharger gratuitement pour mes ateliers couture
Des livres très utiles :
Patrons de couture: utilisation, modification, création (Broché). En tant qu’autodidacte, il m’est très utile.
99 Façons de customiser ses tee-shirts (Broché) : pour les ateliers couture
100 Contemporary Fashion Designers. 2 Vols., la mode du XXIème siècle, tous les livres sur la mode des éditions Taschen sont une source d’inspiration inépuisable

PC: Et pour finir, quels sont tes projets ?
Priscille: Mon projet actuel, trouver un espace qui regroupe mes deux activités : un atelier-boutique avec un espace pour travailler sur les collections, un espace de vitrine-vente, enfin un espace pour accueillir les Ateliers Couture.
Pouvoir développer son esprit créatif, éveiller sons sens tactile et découvrir un savoir-faire.
Un lieu unique qui accueillerait d’autres créateurs français et européens, des expos photos, street art…

PC: Si tu as un message à faire passer, n’hésite pas !
Priscille: hysteriko recherche un atelier-boutique sur Annecy !!!

Vous pourrez suivre son actualité sur son blog Petites Fées Productions.

Si vous souhaitez également partager votre expérience, contactez-moi!
Si les métiers de la mode vous intéressent, vous pouvez en savoir davantage grâce à au livre Guide des métiers de la mode. Information, orientation, formation et recrutement.

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. je pic et alors ! says: a écrit le

    MERCI Perrine pour cet interview trés révélateur et je suis contente de savoir que je partage certaines idées et livres avec une PRO.
    Je confirme pour burda fashion(j’en prendrai si je le pouvais)et le livre 99 façons de customiser les t-shirts et surtout qu’elle choisisse également ses tissus en les caressant,je ne suis donc pas la seule,la robe basique noire intemporelle j’adooooooore…

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.