Les cols

Le col est une partie importante d'un vêtement car il encadre le cou et le visage. Il détermine en partie le style du vêtement. Attaché à l'encolure du vêtement (chemise, polo, veste, robe...), il s'adapte à la forme de l'encolure. 

Il existe plusieurs types de cols, de toutes tailles et de toutes formes. Les plus usuels sont les cols mao, les cols droits et les cols à revers. A vous de choisir celui qui convient le mieux ! 

Schéma d'un col

Les cols - étape n°1

Un col est constitué de:

  • la ligne de cassure (ou ligne de pliure) qui est la ligne le long de laquelle le col est replié
  • le tombant : c'est la partie visible du col, qui va de la ligne de cassure jusqu'au bord externe du col. Il est plus large que la chute pour recouvrir l'encolure.
  • la chute ou le pied: cette partie entoure le cou et va de l'encolure jusqu'à la ligne de cassure. Elle est cachée par le tombant. Certains cols n'ont pas de chute.
  • Il existe plusieurs types et styles de col. De manière générale, on compte 3 catégories principales de cols: les cols droits, les cols plats et les cols rabattus.

Le col plat

Les cols - étape n°2

Le col plat ne monte pas dans le cou et repose à plat sur les épaules et autour de l'encolure : il ne possède pas de pied de col et peut avoir différentes formes et tailles.
Ces cols se rencontre essentiellement sur les vêtements d'enfants ou les corsages.

Le col claudine

Les cols - étape n°3

Une variante est le col claudine, ou col rond, lorsque les pointes sont rondes.

Le col marin

Les cols - étape n°4

Une autre variante est le col marin.

Le col rabattu

Les cols - étape n°5

Le col rabattu monte un peu plus haut dans le cou, avant de se rabattre sur l'extérieur. La partie du col qui monte sur le cou peut être égale partout ou plus large dans le dos.
Dans tous les cas, la chute est moins haute que le tombant. Le col rabattu convient pour les corsages, les vestes et les manteaux.

Le col châle

Les cols - étape n°6

Un exemple de col rabattu est le col châle qui possède de larges et longs revers arrondis, plus ou moins croisés sur le devant.

Le col droit

Les cols - étape n°7

Le col droit possède une chute et un tombant qui sont de la même hauteur dans le dos.
On les retrouve surtout sur les robes ou les corsages.

Par exemple, le col chemisier ou col de chemise possède un pied de col (qui peut être coupé séparément ou taillé d'un seul tenant avec le col) et est rabattu suivant une ligne de pliure assez haute dans le dos tandis que le devant est pourvu d’extrémités arrondies ou pointues.

Le col tailleur

Les cols - étape n°8

Le col tailleur est un autre exemple de col droit. Ce col est très large, avec un revers, et est surtout utilisé sur des manteaux, des vestes ou des blouses habillées.

Le col mao

Les cols - étape n°9

Certains cols ne possèdent pas de tombant, c'est le cas du col officier ou du col mao.

Le col officier est constitué d'une bande de tissu étroite cousue sur une encolure ras de cou et ses extrémités se rejoignent sans s'attacher.

Le col mao (ou col chinois) est une variante : ses extrémités sont arrondies et se rapprochent davantage de sorte à former un V.

Col et sous col

Les cols - étape n°10

Chaque col est constitué d'un col et d'un sous col: le col est la partie visible une fois le vêtement fini tandis que le sous col joue le rôle d'une doublure.

Le sous col devrait toujours être légèrement plus petit que le col: cela permet d'une part au col de se rabattre souplement et de rester en place et d'autre part de rendre totalement invisible le sous col.


La différence de taille entre le col et le sous col dépend du tissu et de son épaisseur et varie entre 3 et 6 mm.

Recommandations

A decouvrir aussi

Connectez-vous pour commenter