Les métiers de la couture

Vous aimez coudre et vous souhaitez en faire votre métier? Alors, découvrez tous les métiers de la couture, qui font appel à une aiguille et du fil. Car détrompez-vous, il n’y a pas que retoucheur ou retoucheuse, il y a également :

Liste des métiers de la couture

Parmi les métiers de la couture, que ce soit le luxe, la mode ou le prêt-à-porter, on retrouve des métiers commerciaux, logistiques et supports, et dans la production comme le contrôleur qualité, le coupeur.

L’industrie de la mode et de la Haute Couture fait également intervenir d’autres métiers où l’on crée, où l’on imagine des vêtements, comme les métiers de créateur ou designer textile, d’ingénieur textile, de styliste, de styliste-modéliste, ou encore de responsable de collection.

Les métiers où l’on fabrique

Si vous avez envie de coudre tout en travaillant, voici les métiers que vous pourrez exercer :

Ma dernière vidéo

Retrouvez toutes les vidéos de Petit Citron sur la chaine Youtube
  • brodeuse / brodeur : il réalise les motifs qui lui sont commandés par les créateurs. Il peut donc travailler sur des robes de mariée ou de soirée, de la lingerie féminine, des uniformes, des mouchoirs, du linge de maison, des costumes…
  • costumier : il peut s’appeler créateur de costumes, chef costumier, habilleur dans le milieu audiovisuel et cinématographique, et de costumier réalisateur dans le domaine théâtral. Généralement, il confectionne des vêtements qui correspondront au mieux au mode d’expression : théâtre, danse, opéra, cinéma… et à la période (moyen-âge, renaissance, époque contemporaine…).
  • couturier / couturière : il conçoit et réalise des vêtements dans des matières différentes (satin, lin, mousseline, organza…). Son travail n’est pas très éloigné de celui du tailleur. Au quotidien, il prend des mesures et établit un patron d’après un modèle commandé par un acheteur/client ou bien réalisé par lui-même. Il coupe ensuite les tissus et fabrique la toile. Il peut également réaliser des retouches, des ourlets, des doublures et conseiller ses clients en matière de tissus, de formes ou de couleurs.
  • tailleur : il conçoit des vêtements tels que des smokings, manteaux… pour les hommes ou pour les femmes. Il crée des vêtements de A à Z. Il commence par prendre les mesures du client puis il dessine le patron, étudie le modèle avec minutie, réalise la coupe du tissu et passe à la couture puis il choisit le matériel nécessaire (fils, aiguilles, etc.) et réalise le décatissage, une technique de repassage à vapeur. Le client essaye le vêtement afin que le tailleur puisse réaliser si besoin les retouches et les rectifications finales. Après ces étapes, il procède à la finition (surpiqûres, poches…).
  • dentellière / dentelier : il travaille la dentelle sur des matières différentes (soie, lin, chanvre…) à partir d’un modèle dessiné sur un papier. Il reproduit minutieusement un motif dessiné par un styliste ou créateur. Il/elle utilise pour cela toutes les techniques de fabrication de dentelles. Il peut également restaurer des vêtements ou objets déjà ornés de dentelle.
  • modéliste : il donne vie aux créations du styliste, en matérialisant les dessins de ce dernier. À l’aide du croquis, il créé le patron et réalise le prototype. Il place une toile sur le mannequin en bois, qu’il coupe, ajuste, drape et modèle. Cette étape est primordiale car elle permet de faciliter la réalisation du patron.
  • patronnier gradeur : il établit les tailles d’un vêtement à partir d’un modèle standard afin d’en réaliser les patrons définitifs. Sur la chaîne de fabrication, il intervient après le modéliste. Il travaille manuellement, ou plus généralement avec un logiciel informatique qui ajoute ou enlève parfois seulement quelques millimètres aux différentes parties du vêtement (encolure, manche, etc.).
  • piqueur : il donne une forme à la maroquinerie, aux objets, aux chaussures et aux vêtements en cuir en assemblant les différentes pièces qui composent un vêtement, des chaussures… Il intervient dans la chaîne de fabrication après le coupeur.
  • plisseur : c’est l’une des petites mains essentielles à la haute-couture. Il/elle réalise un relief sur les pièces des grands couturiers ce qui est un savoir-faire rare. Il insuffle ainsi à la pièce un aspect d’œuvre d’art textile. Cet artisan peut donner au vêtement de multiples formes à condition de respecter quelques règles essentielles.
  • plumassière et fleuriste : Le premier manie, traite et arrange les plumes et l’autre crée et assemble des fleurs en tissu.
  • retoucheur : il modifie des vêtements à la demande des clients comme raccourcir, resserrer ou élargir un pantalon ou une jupe. Il peut travailler en boutique ou en atelier, à son propre compte.
  • sellier-maroquinier : Spécialiste du cuir, le maroquinier fabrique les objets de la vie courante : maroquinerie, ceinture… Le sellier/ sellière est spécialisé(e) dans la réalisation de selles, d’habillages d’objets ou d’intérieurs pour les automobiles et les bateaux, par exemple.

A decouvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.