Livre : « Apprendre à coudre à la surjeteuse » de Laure Guyet

Quand on coud, très vite on a envie de coudre avec une surjeteuse. Cet outil est super pratique pour coudre notamment le jersey et pour obtenir des coutures très propres. Et pour s’y mettre, rien de mieux qu’un livre pour apprendre à coudre à la surjeteuse !

Cela tombe bien, Laure Guyet vient de publier une bible en la matière. Elle nous explique pourquoi et comment elle a conçu son livre Apprendre à coudre à la surjeteuse au travers d’une interview :

Un livre pour apprendre à coudre à la surjeteuse

1. Parle-nous de ton livre: Qu’est ce qui t’a inspirée? Qu’est ce qui t’a motivée à écrire?
Le projet d’écrire un livre sur la surjeteuse est né d’une rencontre avec mon éditrice lors d’une soirée organisée par les ateliers des coupons de Saint Pierre, un des ateliers où je donne mes cours de couture. Nous avons fait le constat ensemble au détour de la discussion qu’il existait en effet peu d’ouvrages sur cette machine. Par ailleurs, il y a une vraie tendance et une volonté des adeptes de la couture de se perfectionner et d’apprendre à mieux maîtriser les techniques et les outils. A travers mes cours, j’ai des ateliers spécifiquement dédiés à la surjeteuse dans lesquels je tente de désacraliser cette « petite bête » afin que chacune puisse s’en faire une alliée ! C’était donc pour moi une évidence de se lancer dans l’aventure de l’écriture pour essayer de développer un manuel ludique.

2. Comment fonctionne le livre ?

L’idée est de proposer une première partie composée de leçons visant à expliquer l’enfilage, les réglages de la machine, ainsi que les différentes techniques réalisables avec une surjeteuse. Et pour mettre en pratique les techniques abordées j’ai imaginé en seconde partie du livre quelques créations, des modèles qui vont du simple foulard à la veste tailleur.

3. Que t’a apporté l’écriture de ce livre?
Je me suis découverte une nouvelle passion ! Donner des cours m’a beaucoup aidé dans la rédaction, mais construire un outils le plus compréhensible et ludique possible a été un vrai challenge. C’est très intéressant de comprendre la construction d’un livre, de l’écriture à la photographie, de la mise en page à la parution.  J’ai eu la chance d’être très bien épaulée par mon éditrice qui a parfaitement fait le lien entre mon travail et son équipe. Cette démarche m’a permis également d’améliorer ma pédagogie car il est souvent plus facile de transmettre quelque chose oralement que de le transposer par écrit…!

3. Comment as-tu appris à coudre?
J’ai appris les bases de la couture en école à -ESMOD Paris- où j’ai découvert les différentes facettes de mon métier. C’est en travaillant par la suite avec des jeunes créateurs et dans le secteur du prêt-à-porter que j’ai pu rencontrer des personnes d’exception qui m’ont beaucoup appris. 

4. Toi et la couture… As-tu des tissus préférés? des adresses à recommander? des astuces à partager avec les lecteurs de Petit Citron? 
Ce que j’aime tout particulièrement dans ce métier c’est le travail de conception et de création, partir d’une idée pour donner vie au tissu.  Si je ne devais choisir qu’une pièce pour me représenter, je prendrai sans hésiter la veste. J’aime son côté structuré qui donne une allure très graphique à une silhouette.   Pour ce qui est des matières, j’aime beaucoup les lainages fins et les flanelles mais également le crêpe qui illustre le mieux pour moi la féminité.

Pour mes ateliers, mon travail d’auteur ou mes réalisations j’ai en effet quelques adresses fétiches : 

  • L’Atelier Brunette, pour ses viscoses et le travail de création textile.
  • La boutique Modes et Travaux et Les Coupons de Saint Pierre, pour la mercerie, mais surtout pour les tissus. On y trouve parfois des coupons qui proviennent des stocks de grandes maisons !
  • Fil 2000, une vraie caverne d’Alibaba, mais qui se concentre dans un tout petit espace…  

5. Et pour finir, quels sont tes nouveaux projets? Peux tu nous en parler un peu plus? 
Le petit dernier en date est un précis de couture, un petit livre pour accompagner les débutantes comme les confirmées dans leurs créations. J’ai également pour projet d’ouvrir un blog afin de partager mes astuces, mes expériences et la passion de mon métier. Enfin je me suis laissée tenter une nouvelle fois pour travailler sur deux nouveaux livres. L’un, prévu pour bientôt, écrit conjointement avec trois autres créatrices, sur les jupes. Et le second, c’est une surprise, je ne peux pas encore en parler…

6. Si tu as un message à faire passer, n’hésite pas! 
Par rapport à la conception que j’ai de mon métier, que je vois comme un « architecte du corps », j’aimerais faire comprendre à chacune que le vêtement est là pour s’adapter à toutes les morphologies et non le contraire. Il est essentiel pour moi de comprendre la construction d’une pièce mais avant tout celui du corps, c’est ce qui défini mon métier de modéliste.  Un grand couturier, Monsieur Hubert de Givenchy, a très bien résumé cela : «La robe doit suivre le corps d’une femme et non l’inverse».

Merci Laure pour ce chouette livre pour apprendre à coudre avec une surjeteuse et tes réponses!

A decouvrir aussi

Commentaires

  1. jocelyne guillaume says: a écrit le

    j’aimerais acheter ce livre je peux le trouver ou s’il vous plait ?

    1. Petit Citron says: a écrit le

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.