Les différents labels de tissus écologiques

Lorsque l’on décide de confectionner un vêtement ou un jouet pour un bébé, un enfant ou même pour soi-même, il vaut mieux utiliser un tissu bio tant qu’à faire! On en trouve de plus en plus. Mais comment s’y retrouver parmi tous les labels de tissu bio comme Oeko-Tex ?

Qu’appelle-t-on tissu bio ou tissu écologique ?

En premier lieu, la plupart des tissus écologiques sont d’origine naturelle que ce soit d’origine végétale ou animale. Vous pouvez déjà écarter les tissus synthétiques (comme l’acrylique)! Pour être biologique, il doit être produit selon un processus qui répond à un cahier des charges qui réduit au maximum les risques écologiques liés à sa production.

Parmi les tissus en fibres naturelles, on trouve : le coton, le lin, le bambou, le chanvre provenant du règne végétal et la laine ou la soie, issues d’animaux (mouton, vers à soie).

Ensuite, il faut savoir que l’industrie textile est l’une des plus polluantes. Elle consomme en effet beaucoup d’eau, d’énergie et de produits chimiques. Par exemple, la culture du coton représente 3% des surfaces cultivées au niveau monde, mais consomme 1/4 des insecticides et jusqu’à 30 fois plus d’eau qu’une culture de blé et 60 fois plus qu’une culture de pommes de terre ! Il faut entre 7000 et 29000 litres d’eau pour produire 1kg de coton.

Les différents labels de tissu bio

Les tissus, ceux que l’on achète pour coudre, en tant que tels sont rarement labellisés. Ces labels se retrouvent donc essentiellement sur les vêtements du commerce.

Le textile biologique est régi par un seul cahier des charges, le GOTS : « Global Organic Textile Standards ». Le label est international et a été créé en 2008 pour harmoniser les standards internationaux des textiles biologiques : coton, laine, soie et chanvre.

Ce cahier des charges définit les conditions de production d’un tissu bio :

  • une culture sans pesticides ni insecticides, avec un arrosage raisonné,
  • tissage ou tricotage sans adjonction de produits chimiques (ce qui signifie pas de chlore, pas d’agents azurants, pas de colorants comportant des métaux lourds ou des composés azoïques…)
  • et respect de conditions de travail conformes aux recommandations de l’OIT (Organisation Internationale du Travail), ce qui fait qu’une certification GOTS va souvent de pair avec un label équitable. En particulier, les procédés de production utilisés doivent être socialement responsables et respectueux de l’environnement.

Il y a plusieurs organismes certificateurs dont les principaux sont : Control Union, IVN, IMO Schweiz, Ecocert en France…
Ces organismes vérifient chaque année les respect des conditions du GOTS. Le certificat est généralement délivré pour une récolte. Par conséquent un tissu acheté en 2011 aura un certificat 2010 car issu de la récolte 2010.

Ainsi, pour qu’un tissu soit bio, il faut que :

  • le fil soit certifié bio
  • la production (tissage/tricotage) soit également certifiée bio, c’est à dire que l’usine produit soit à 100% du tissu bio, soit apporte la preuve aux organismes certificateurs que ses ateliers et machines sont intégralement nettoyés lors du passage d’une production organique à une production bio, afin de garantir l’absence totale de traces de produits qui obèreraient la certification en bio.

En fait, ce label regroupe entre autre : l’IVN allemande (International Association Natural Textile Industry), la Soil Association anglaise, Organic Trade Association aux Etats-Unis, la Japan Organic Cotton Association, le Control Union hollandais (englobant Skal), Ecocert, l’italien ICEA et le turc ETKO.

Le label Ecocert

Ainsi, Le label Ecocert est l’organisme de contrôle et de certification basé en France. Il délivre des certificats établissant que les produits sont conformes au mode de production biologique. Il concerne les tissus dont 95% au moins des fibres sont issues de l’Agriculture Biologique.

A noter, dans le but de réaliser un maximum de profit avec des produits de qualité moindre, certains affirment que les 2 labels suivants sont des labels bio :

LABEL/CERTIFICATION OEKO TEX :
En réalité la certification Oëko Tex est indépendante du fait que le tissu soit bio. En effet, un tissu synthétique peut être certifié Oeko Tex (comme le PUL, ce type de tissus coton enduit qui sert à réaliser les couches lavables). Ce label garantit l’absence de métaux lourds dans les traitements du tissu mais il ne garantit pas que la fibre utilisée est biologique.
L’Association Internationale pour la Recherche et l’Essai des Textiles Ecologique a foncé ce label en 1992. Cette certification garantit que les tissus labellisés respectent le seuil réglementaire de substances polluantes, cancérigènes et allergènes. La certification Oeko Tex standard 100 plus, impose de respecter également des critères environnementaux de fabrication, tels que les processus d’économie de l’énergie.

CERTIFICATION ENVIRONNEMENTALE IS0-14000 :
Cette certification garantit que l’usine est respectueuse de l’environnement, sans engagement sur le caractère bio du tissu.

D’autres labels existent pour les tissus presque bio

Le label AB

Il certifie uniquement qu’au minimum 95% des ingrédients sont issus de l’agriculture bio. Mais malgré le sérieux et le caractère officiel du label, il a été supplanté par Demeter qui est plus exigeant. Peu utilisé, il reste en dessous des exigences de la production biologique mais garantit un impact environnemental réduit.

Label Max Havelaar

Il garantit que le coton a été cultivé par des petits producteurs certifiés pour le commerce équitable. Ceux-ci perçoivent un prix minimal garanti et une prime destinée à financer des projets communautaires. Les cultivateurs de coton s’engagent à respecter des critères sociaux, mais aussi écologiques. De plus, toute la chaîne de transformation textile est transparente pour chaque produit. Et elle satisfait à des normes sociales reconnues et contrôlées par la fondation avec son réseau international.

Label EU Ecolabel Européen Textile

Ce label a été créé grâce à l’Union européenne. Les critères portent sur le type de fibre, la limitation de la présence de substances nocives dans les fibres textiles ainsi que la limitation de la pollution de l’air et de l’eau. Il reste donc en dessous des exigences de la production biologique mais garantit un impact environnemental réduit. Il apparaît notamment sur des draps de lit de marques distributeurs

Et vous achetez vous du tissu bio? Comment faites vous pour vous retrouver dans l’offre proposée?

Commentaires

  1. Anna says: a écrit le

    Certains sites comme BOHEMERIA.com proposent des tissus en pur lin, non teints, et non blanchis, bref : naturel (des chutes de l’atelier). Le lin est intrinsèquement bio, puisque ce sont les micro-organismes du sol qui font le travail sur les fibres. Donc on ne peut pas mettre de produits toxiques.
    Par ailleurs, 80 % du lin utilisé dans le monde …. est FRANCAIS ! donc local.
    Utilisons du lin naturel made in France !

  2. Aurélie Bonhotal Aurélie Bonhotal says: a écrit le

    Avez-vous évolué dans vos pratiques d’achat de tissus depuis la sortie de cet article ?

  3. Clo says: a écrit le

    Cet article sur les tissus écologiques a l’air assez ancien puisque la réponse de BSalmon est d’avril 2013!!! Et même celle de TOULET d’octobre 2012!!! Dommage: rester dans la constatation depuis 5 ans. Juste ressortir l’article ça ne fait pas très sérieux…

  4. Véro says: a écrit le

    BSalmon, merci beaucoup ! J’ai fait la même chose que vous, pensant trouver des adresses. C’est très gentil à vous et je vais bien regarder les adresses que vous nous faites partager. J’espère que vous en profiterez bien. Encore merci et bons achats

  5. BSalmon says: a écrit le

    Re-bonjour.

    J’ai ouvert ce sujet de la newsletter pensant y trouver des adresses pour choisir des textiles sains.
    J’ai beaucoup aimé vos infos sur les différents tissus naturels mais, moi aussi, j’aimerais savoir où me procurer du tissu au mètre bio ou bénéficiant des traitements les moins polluants.

    Il est relativement facile de trouver des vêtements finis en tissu biologique
    mais, pour coudre soi-même, j’ai jeté l’éponge sans chercher.

    Aujourd’hui, j’ai décidé donc de faire mes recherches.
    Voilà quelques résultats.

    – Da Wanda (sur internet)
    http://fr.dawanda.com/g/s/tissus_bio?partnerid=GA2-FR-Materiel&gclid=CPfKksiytrYCFQ7KtAodRW4Ajg
    La page affiche la mention ‘Pour le mot clé Tissus Bio nous avons 2011 articles’.
    On y trouve toutes sortes de tissu, mais quelques références sont précédés de la mention ‘Organic’
    ou ‘Green organic’. Une mane de tissus les plus divers, bio et non bio.
    Sur FaceBook : https://www.facebook.com/fr.dawanda
    Leur page sur Pinterest est très agréable pour s’en mettre plein les yeux et glaner des idées.
    http://pinterest.com/dawanda_

    – Bio Tissus
    http://www.biotissus.com/fr/
    Du coton, du lin, du jeans, du velours de coton, du tissu éponge, de la soie et de la soie sauvage,
    tout bio. Des accessoires, etc
    Bio Tissus sur Facebook : http://www.biotissus.com/fr/
    . Ils ont une boutique à Brest, voir adresse ici http://tissubrest.canalblog.com/
    . Pour les parisiens, on les trouve à la Boutique Extraordinaire, 67 rue Charlot, Paris 3e, ouverte du Mardi au Samedi de 11 h à 20 h et le dimanche de 15 h à 19h.
    Site : http://www.laboutiqueextraordinaire.com/intl/fr/place/44819250-la-boutique-extraordinaire-mode-et-uvres-d-art-textiles-paris-france/more-infos-4

    – Tissus Nature
    http://www.tissus-nature.com/5-tissus-bio

    – Atelier Nature
    http://www.atelier-naturel.com/article-7258159.html

    – Bulle de Gum
    http://www.bulledegum.com/boutique-tag-tissus_bio.html

    – Comptoirs Bio Sud
    Tissus variés, allez plutôt vers le bas de la page.
    Parce qu’avant, ce qu’on voit c’est qu’ici, il y a même les fils à coudre en cotton bio
    http://comptoirbiosud.fr/22_tissus-bio-made-in-france

    Bon, tout ça m’a comblé le samedi après-midi.
    Merci les poseuses de question.

    Bon dimanche.

  6. TOULET says: a écrit le

    Il est sur que le coton est la fibre la plus utilisée. Elle est confortable, absorbante, facile à laver. Priorité est donnée aux sous-vêtements et surtout pour les nouveaux-nés donc INDISPENSABLE.

    Toutefois sachant la pollution qu’elle génère, on peut fort bien supprimer certains cotons : à démaquillé, pour les fesses des bébés et remplacer par des petits carrés de récupération de vos serviettes, surfilés à la machine pour les + courageuses, de toilettes usagées que l’on dispose dans une petite corbeille dans la salle de bain et une autre corbeille pour les usagés. Pour le lavage ça tourne avec le linge clair dans un petit sac afin de ne pas les éparpiller. Ma fille l’a fait après lui avoir dit la consommation d’eau pour faire pousser 1 kg de coton pour le plus grand bonheur de sa propre fille très écolo.
    Merci de toute vos infos.
    Cordialement.

sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajoutez une image à votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.